Manifestations contre le pass sanitaire : qu’attendre de ce nouveau samedi de mobilisation ?

Un cinquième samedi de manifestations d’opposants à la politique sanitaire du gouvernement aura lieu le 14 août dans de nombreuses villes de France. Les cortèges pourraient regrouper 250 000 personnes, selon une note du Renseignement territorial.

114 000 manifestants le 17 juillet selon le ministère de l’Intérieur, 161 000 le 24 juillet, 200 000 le 31 juillet, 237 000 le 7 août… et 250 000 ce 14 août ? C’est peut-être un nouveau record d’affluence que battra la prochaine journée de mobilisation contre le pass sanitaire, si l’on en croit le Renseignement territorial. Des manifestations devraient avoir lieu dans une cinquantaine de nouvelles villes de France, accompagnées de formes de protestation insolites telles que des «pique-niques sauvages».

Un mouvement en croissance qui se prolongera à la rentrée ? 

Cinq jours après l’entrée en vigueur du pass sanitaire avalisé le 5 août par le Conseil constitutionnel, les mesures sanitaires visant à lutter contre le Covid-19 mises en place par le gouvernement devraient continuer à faire descendre dans la rue un nombre croissant de Français. Selon une note du Service central du Renseignement territorial établie le 11 août et consultée par BFM TV, environ 250 000 manifestants sont en effet prévus par les autorités dans 200 villes (soit une cinquantaine de plus que le 7 août). Un chiffre que confirme au Figaro le Nombre jaune, un compteur alternatif des manifestants qui a recensé «220 événements du vendredi [13 août] soir au dimanche [15 août] midi».

Ce service dépendant du ministère de l’Intérieur prévoit que le mouvement de contestation devrait durer tout l’été, et se prolonger à la rentrée en raison des inquiétudes liées à la vaccination des enfants et à la gestion du Covid-19 dans les établissements scolaires.

La note prévoit que les cortèges demeureront hétérogènes, sans meneur ni mot d’ordre, et constitués pour beaucoup de familles avec enfants et de soignants. Le renseignement n’exclut pas toutefois la présence d’éléments radicaux issus de «l’ultra droite», de l’«ultra gauche», ou de ceux que la police appelle les «ultra jaunes», avec des risques de débordements à Lyon, Nantes et Rennes, toujours selon la chaîne d’information en continu.

Trois manifestations à Paris, d’importants cortèges attendus dans le Sud

A Paris, trois manifestations sont prévues : une première organisée selon Le Figaro par une «personnalité Gilets jaunes» et qui doit se rassembler autour de la Porte Dorée à 11h30 pour un départ à 13h vers la place de Clichy ; une deuxième qui doit quitter la place de la Bourse vers 13h30 en direction du Palais-Royal ; et enfin celle dirigée par le président des Patriotes Florian Philippot, qui partira à 14h30 de la place de la Catalogne en direction de Port-Royal.

Le mouvement anti-pass sanitaire devrait continuer à être particulièrement vigoureux dans le Sud – une situation attribuée par le renseignement au retour de mesures sanitaires telles que le masque obligatoire en extérieur dans ces régions méridionales. Ainsi, ce samedi, les défilés les plus importants en dehors de la capitale sont attendus à Toulon (15 000 manifestants), Montpellier (10 000 manifestants), puis Nice, Marseille et Perpignan. 

Par ailleurs, des initiatives plus atypiques telles que des pique-niques et des terrasses sauvages devraient être organisées durant le week-end dans certaines villes. Alors que le pass sanitaire est désormais un prérequis pour prendre place dans les bars, restaurants, cinémas, hôpitaux et certains transports de France, des contestataires ont en effet appelé dès le 9 août à organiser ces «terrasses sauvages», avec le hashtag correspondant sur les réseaux sociaux, en signe de résistance. Des événements ont déjà eu lieu à Toulouse le 9 août, ou encore à Lyon.

Source à l’adresse RT France