Afghanistan : les Taliban ont pris possession d’une «bonne quantité» de matériel militaire américain

Le conseiller à la sécurité nationale du président américain Joe Biden a reconnu ce 17 août que le mouvement islamiste qui a repris le contrôle de l’Afghanistan, avait mis la main sur une «bonne quantité» d’équipements militaires américains.

«Une bonne quantité est tombée dans les mains des Taliban et nous n’avons évidemment pas l’impression qu’ils vont volontiers nous les rendre», a déclaré le conseiller à la sécurité nationale du président américain Joe Biden, Jake Sullivan, lors d ‘une conférence de presse à la Maison Blanche ce 17 août, en réponse à une question sur le devenir du matériel militaire américain en Afghanistan.

Les Taliban ont diffusé il y a deux jours une vidéo dans laquelle ils paradent autour d’hélicoptères américains du modèle Black Hawk de l’armée afghane à l’aéroport de Kandahar (sud).

Une bonne quantité est tombée dans les mains des Taliban et nous n’avons évidemment pas l’impression qu’ils vont volontiers nous les rendre

«Ces Black Hawks n’ont pas été donnés aux Taliban. Ils ont été donnés aux forces afghanes», et à la demande du président désormais en fuite Ashraf Ghani, déclare Jake Sullivan. Le conseiller américain a souligné que Joe Biden avait fait le choix de répondre à cette demande (sans préciser à quelle date), tout en étant conscient du risque que ces appareils tombent aux mains des Taliban.

La récente reconquête du pouvoir par les Taliban est survenue alors que les Etats-Unis et l’OTAN ont commencé en mai dernier le retrait de leurs 9 500 soldats, dont 2 500 militaires américains, encore présents en Afghanistan. Les Etats-Unis étaient intervenus en Afghanistan en 2001 en invoquant le refus des Taliban de livrer le chef de l’organisation terroriste Al-Qaïda, Oussama Ben Laden, dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001. En deux décennies de présence militaire dans le pays, Washington déplore 2 500 morts, et a dépensé plus de 2 000 milliards de dollars.

Les insurgés islamistes taliban sont entrés à Kaboul le 15 août, après une fulgurante offensive qui en à peine dix jours leur a permis de prendre le contrôle de pratiquement tout le pays, et d’occuper le palais présidentiel déserté par le président Ashraf Ghani, en fuite à l’étranger.

Source à l’adresse RT France