La Russie condamne Google à plus de 160 000 euros d’amende pour non-suppression de contenus illégaux

Un tribunal moscovite a condamné le géant américain du web Google à une amende de 14 millions de rouble, pour ne pas avoir retiré des contenus illégaux en Russie.

Le 17 août, le tribunal moscovite de Taganski a condamné le 17 août la société américaine Google à une amende de 14 millions de roubles (environ 162 000 euros) pour «non-élimination de contenu interdit [en Russie], refus de localiser les données des citoyens russes et non-élimination de pages Internet contenant des appels à la mise en œuvre d’activités extrémistes».

La justice a condamné à plusieurs reprises ces derniers mois des géant du web américain pour violation de la législation russe. Fin juillet, la justice russe avait déjà condamné Google à une amende de 3 millions de roubles (l’équivalent alors d’environ 34 500 euros) pour avoir failli à confirmer le stockage des données des internautes russes sur le territoire national, comme l’exige la loi.

En avril, c’est Twitter qui avait été condamné à des amendes de millions de roubles pour avoir refusé de supprimer des tweets incitant les mineurs à participer à un événement non autorisé et illégal.

Moscou reproche notamment aux plateformes de partage de contenus étrangères de ne pas supprimer des publications incitant les mineurs à participer à des mobilisations non-autorisées ou de laisser en ligne des contenus faisant l’apologie de drogues ou du suicide.

Source à l’adresse RT France