Affrontements entre manifestants anti-confinement et policiers en Australie

Des centaines de manifestants ont été arrêtés lors des mobilisations qui ont eu lieu à Sydney et à Melbourne contre les mesures de confinement strictes qui sont mises en œuvre dans un pays qui s’en tient à sa stratégie «zéro Covid».

Ce 21 août, la police australienne a arrêté à Melbourne et à Sydney des centaines de personnes venues manifester contre les mesures de confinement qui sont mises en œuvre dans plusieurs endroits du pays. Sept membres des forces de l’ordre ont été hospitalisés suite à des blessures survenues lors d’affrontements avec les manifestants. 

A Sydney, où 250 personnes étaient présentes selon la police, des groupes de manifestants ont été empêchés de se rassembler par un important contingent de policiers anti-émeutes. Les forces de l’ordre avaient bloqué les transports privés et publics vers le centre-ville afin de réduire le nombre de participants à cette manifestation non autorisée. La police de Nouvelle-Galles du Sud a déclaré avoir inculpé 47 personnes lors de ces manifestations pour avoir, entre autres, enfreint les mesures de santé publique ou résisté à leur arrestation. Les forces de l’ordre ont également affirmé avoir infligé plus de 260 amendes allant de 50 dollars australiens (environ 30 euros) à 3 000 dollars (environ 1 800 euros).

A Melbourne, la deuxième ville du pays, la police montée a utilisé du gaz au poivre pour disperser une foule de plus de 4 000 personnes qui s’est réunie après que le Premier ministre de l’État de Victoria Daniel Andrews a étendu le confinement à l’ensemble de l’État. La police a déclaré avoir arrêté 218 personnes et infligé 236 amendes. Trois individus accusés d’avoir agressé la police sont en détention. Sur ces images, on peut voir des manifestants briser la barrière formée par les forces de l’ordre.

Plusieurs centaines de personnes ont également protesté pacifiquement à Brisbane, la troisième ville d’Australie, qui n’est pas quant à elle soumise à un confinement. 

Des mesures strictes malgré un faible nombre de cas

Le pays a adopté une stratégie «zéro Covid» et un certain nombre d’Australiens semblent éreintés par les confinements répétés qui ont lieu dans le pays. 

Les quelque 5 millions d’habitants de Sydney sont soumis depuis plus de deux mois à un confinement strict qui a été le 20 août prolongé jusqu’à fin septembre. La grande majorité des 894 cas comptabilisés ce 21 août à travers le pays ont été découverts dans cette ville, épicentre d’une épidémie alimentée par le variant Delta. Les autorités australiennes ont annoncé le 30 juillet que 300 militaires commenceraient à être déployés le 2 août dans les rues de Sydney pour y veiller au respect du confinement. A l’heure actuelle, 580 militaires non armés aident déjà la police à veiller au respect de la quarantaine dans les foyers concernés.

Le 12 août, les autorités australiennes ont décrété un confinement de sept jours dans la capitale du pays, Canberra, après la découverte d’un seul et unique cas de coronavirus parmi les 400 000 habitants de la ville, qui n’avait jusqu’alors jamais été confinée. 

Depuis le début de la pandémie, l’Australie et ses 25,3 millions d’habitants a comptabilisé 43 119 cas de Covid-19 et 978 décès dus au virus (contre 6,58 millions de cas et 113 000 décès pour 67 millions d’habitants en France). Ces chiffres sont faibles, mais seulement un tiers environ des Australiens âgés de 16 ans et plus ont été entièrement vaccinés, selon les données du ministère fédéral de la Santé publiées le 21 août et rapportées par Reuters.

Source à l’adresse RT France