Poutine et Erdogan en appellent au «strict respect de l’ordre public» en Afghanistan

Le président russe a discuté des conséquences de la prise de pouvoir des Taliban en Afghanistan avec ses homologues turc et kazakh le 21 août, s’accordant sur la nécessité de renforcer la coordination avec Moscou en termes de sécurité.

Le président russe Vladimir Poutine s’est entretenu le 21 août avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan et a rencontré le même jour le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev pour discuter de la situation en Afghanistan après la prise de contrôle des Taliban.

Selon le service de presse du Kremlin, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan ont souligné, au cours d’une «discussion approfondie» par téléphone, la nécessité d’assurer «la stabilité et la paix civile dans le pays et le strict respect de l’ordre public», notamment en ce qui concerne «la lutte contre le terrorisme et le trafic de drogue», et «ont convenu de renforcer la coordination bilatérale sur la question afghane».

Ils ont par ailleurs discuté des efforts pour lutter contre les incendies en cours en Turquie, où un avion russe Beriev Be-200 s’est écrasé le 14 août après avoir largué sa cargaison d’eau, avec un équipage de cinq militaires russes et trois Turcs à son bord, tous décédés.

Le Kazakhstan soucieux de la situation afghane

Plus tôt le 21 août, Vladimir Poutine a accueilli son homologue kazakh Kassym-Jomart Tokaïev au Kremlin. Les pourparlers ont porté sur la coopération dans de multiples domaines, dont la sécurité. La situation en Afghanistan a également été évoquée, les développements en cours étant considérés comme inquiétants par la nation d’Asie centrale.

«Nous déployons des efforts constants pour coordonner notre travail en ce qui concerne les questions de sécurité. Ce problème devient de plus en plus urgent dans le contexte des développements actuels en Afghanistan», a déclaré Kassym-Jomart Tokaïev.

Source à l’adresse RT France