Vaccination contre le Covid-19 : «Il ne faut forcer personne», selon Poutine

Tout en défendant la vaccination comme moyen de lutte contre l’épidémie de Covid-19, le président russe a insisté sur l’importance du consentement libre et éclairé.

Alors qu’il s’exprimait lors d’une réunion du parti au pouvoir Russie Unie à l’occasion du Jour du drapeau le 22 août, le président russe est revenu sur la campagne de vaccination contre le Covid-19 dans le pays. Vladimir Poutine a répété à cette occasion son refus d’imposer la vaccination obligatoire à tous en Russie.

Vladimir Poutine a réaffirmé l’importance de laisser aux Russes le choix libre et consenti de se faire vacciner : «Il ne faut intimider personne, il ne faut forcer personne», a-t-il assuré. Il est toutefois revenu sur les prérogatives des responsables des institutions fédérales qui peuvent, en cas d’aggravation brutale de la situation épidémiologique et pour certaines catégories de citoyens, introduire la vaccination obligatoire.

[La vaccination] ne doit pas être imposée. C’est tout à fait évident

C’est donc sur la pédagogie que mise le gouvernement russe pour inciter les gens à se faire vacciner. «Il est nécessaire d’expliquer, de montrer aux citoyens tous les avantages associés à la vaccination, à la protection de soi et de ses proches contre les conséquences très graves auxquelles ils peuvent être exposés en cas de maladie», a affirmé Vladimir Poutine. S’il s’est dit favorable à la création de «mesures incitatives», il a insisté sur le fait que la vaccination «ne [devait] pas être imposée». «C’est tout à fait évident», a-t-il martelé.

La vaccination comme nécessité économique

La raison économique ne devrait donc pas entraîner de contrainte vaccinale selon le chef de l’Etat russe, qui inscrit toutefois la vaccination comme une nécessité pour relancer le pays. «A cet égard, [le gouvernement doit] tout faire pour vaincre la pandémie», a-t-il ainsi souligné, rappelant au passage que les mesures de confinement avaient mis à mal l’économie russe.

«Il ne s’agit pas seulement d’une personne en particulier travaillant dans une entreprise en particulier. Il s’agit de toute la population du pays, de tous les citoyens. Cela ne dépend pas du fait que la personne travaille ou non, où elle travaille, où elle réside. Cela a ses propres lois. La maladie se propage, ou ne se propage pas en cas de vaccination», a-t-il déclaré.

Si la vaccination n’est pas obligatoire pour tout le monde en Russie, face à la flambée épidémique, la ville de Moscou avait tenté d’imposer un pass sanitaire en juin dernier afin d’accéder aux restaurants, bars et cafés. Une mesure controversée qui avait dû être abandonnée au bout de trois semaines seulement.

Source à l’adresse RT France