Pass sanitaire : fréquentation en baisse dans les restaurants, certains refusent le QR code

Des gérants de restaurants et cafés dans le Tarn-et-Garonne ont frondé contre le pass sanitaire en fermant leurs établissements. Cette mesure anti-Covid obligatoire serait d’ailleurs responsable d’une chute de leur fréquentation en France.

Des restaurateurs et cafetiers du village de Saint-Antonin-Noble-Val (Tarn-et-Garonne) ont décidé de fermer leurs établissements le 22 août et de manifester afin de dénoncer la mise en place du pass sanitaire. Ils étaient 15 à ne pas souhaiter procéder aux contrôles, estimant que celui-ci était «liberticide».

«Je ne suis ni gendarme, ni médecin pour contrôler les gens, je suis restaurateur», a fait savoir l’un d’eux au micro de RT France. Une restauratrice appuie : «Il y a trop de pression. On n’est pas faits pour ça, nous. On est faits pour accueillir, être dans la bienveillance.»

Des macarons verts «zone libre» ont en outre été affichés sur leurs enseignes, avec pour slogan : «Ici, on respecte votre liberté, votre dignité et le secret médical.»

En cas de non-respect du contrôle du pass sanitaire, les restaurateurs s’exposent à des sanctions allant de la mise en demeure à un an d’emprisonnement et 9 000 euros d’amende.

Le pass sanitaire a en tout cas freiné la fréquentation des établissements respectant la consigne. Un article de France bleu rapporte des données fournies par l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie : la fréquentation des restaurants et cafés aurait baissé d’environ 30% dans les Pyrénées-Atlantiques, et de 15% dans les Hautes-Pyrénées. Une donnée qui se retrouve dans plusieurs coins de France. La Voix du Nord note par exemple une chute de près de 50% à Arras (Pas-de-Calais). Un chiffre identique à Toulon (Var), selon Var Matin. Une enquête menée par le Syndicat des indépendants et des TPE (SDI) sur les premières conséquences de la mise en place du pass sanitaire, obligatoire depuis le 9 août, a démontré  que 87% d’entre eux avaient observé une baisse de fréquentation et donc de chiffre d’affaires, et 73% de ces derniers ayant indiqué que cette baisse était de l’ordre de 40%. 

Source à l’adresse RT France