La Russie met en place un pont aérien pour évacuer ses ressortissants d’Afghanistan

Moscou a mis en place un important pont aérien composé d’avions de transport militaires pour évacuer plus de 500 de ses ressortissants mais aussi ceux de pays de l’OTSC. Ce sont les premières évacuations d’Afghanistan organisées par la Russie.

La Russie a mis en place le 25 août un pont aérien pour évacuer quelque 500 ressortissants russes et «des Etats-membres de l’OTSC (Organisation du traité de sécurité collective qui comprend la Biélorussie, le Kirghizistan, le Tadjikistan et l’Ouzbékistan) et de l’Ukraine», a indiqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué. Moscou s’est également dit disposé à évacuer des ressortissants d’autres pays.

«Un groupe d’aéronefs a été formé pour procéder à l’évacuation, composé de quatre avions de transport militaires qui ont été regroupés dans les plus brefs délais à l’aérodrome de la ville d’Oulianovsk», poursuit le communiqué.

Du matériel médical équipe les avions, précise le texte : «A bord de chaque avion de transport militaire russe se trouvent des équipes de médecins et d’infirmières militaires avec le matériel médical et les médicaments nécessaires pour fournir pendant le vol une assistance médicale et un soutien aux citoyens évacués, aux Russes comme à ceux d’autres pays.» Les appareils disposent également de couvertures et de réserves d’eau potable.

Depuis la prise de contrôle du pays par les Taliban, la Russie a appelé à un «dialogue participatif» impliquant «toutes les forces principales». La Russie a maintenu ses représentations dans le pays, alors que les Occidentaux évacuaient dans le chaos.

Environ 1 000 Afghans ont reçu l’autorisation de l’ambassade de Russie de partir pour la Russie, a fait savoir le Centre de la diaspora afghane à l’agende de presse RIA Novosti. Parmi eux se trouvent des personnes avec des passeports ou des permis de séjour russes et des étudiants. Il s’agit des premières évacuations d’Afghanistan annoncées par la Russie. Vladimir Poutine s’était montré prudent sur les évacuation à mener, le président russe avait en effet exprimé ses craintes le 22 août, lors d’une réunion du parti au pouvoir Russie Unie, «que des terroristes réapparaissent [en Russie], déguisés en réfugiés».

Source à l’adresse RT France