«Peut-être que Trump est un abruti»: Alex Jones critique l’ex-président qui encourage la vaccination

A l’antenne, le fondateur du site de droite alternative InfoWars a déclaré que l’ex-président était peut-être un «dumbass», après que celui-ci a recommandé à ses partisans de se faire vacciner contre le Covid-19 lors d’un rassemblement en Alabama.

Lors de son émission InfoWars, le fondateur du site controversé éponyme de droite alternative et animateur audiovisuel Alex Jones a suggéré que Donald Trump pourrait être un dumbass, un terme injurieux qui peut se traduire par «abruti» ou «crétin».

Des propos surprenant dans la bouche de celui qui fut l’un des premiers et des plus tonitruants partisans du milliardaire new-yorkais, et qui ont été prononcés après que Donald Trump a encouragé ses soutiens de se faire vacciner contre le Covid-19. Un conseil qu’Alex Jones a commenté en ces termes : «Honte à toi, Trump. Sérieusement. Hé, si tu n’as pas le bon sens de te sauver toi-même et ta carrière politique, ce n’est pas grave. Au moins, vous allez faire élire de bons républicains, et nous vous aimons bien. Mais mon Dieu, peut-être que vous n’êtes pas si intelligent. Peut-être que Trump est en fait un abruti».

A quelle hauteur voulez-vous que je saute, patron ?

L’animateur proche des milieux républicains et conservateurs a également accusé l’ancien président de viser les mêmes objectifs que CNN – une chaîne d’information en continu pro-démocrate que Donald Trump critique régulièrement – en soutenant la vaccination. «CNN claque des doigts, Jeff Zucker [le président de CNN], claque des doigts, et Trump fait claquer ses talons, se met au garde-à-vous et dit : « A quelle hauteur voulez-vous que je saute, patron ? »»

Alex Jones s’oppose aux vaccins contre le Covid-19 en mettant en avant l’argument selon lequel leur manque relatif d’efficacité entraînerait un nombre indéfinis de rappels vaccinaux, dans le but selon lui d’enrichir les laboratoires pharmaceutiques. «Ils veulent juste vous dire que ça ne marche pas, pour que vous courriez recevoir une nouvelle fichue injection ; et puis ils vous diront dans six mois que celle-là n’a pas marché», assène-t-il lors de son émission.

Donald Trump a tenu les propos critiqués par Alex Jones lors d’un rassemblement dans la ville de Cullman (Alabama). «Je recommande la vaccination. Je l’ai fait, c’est bien, faites-vous vacciner», y a déclaré derrière son pupitre le républicain âgé de 75 ans qui avait été hospitalisé en raison du Covid en octobre dernier. Des propos qui ont été accueillis par des huées, auxquelles l’ex-président républicain a répondu comme suit : «Vous avez vos libertés. Mais il se trouve que j’ai été vacciné. S’il ne fonctionne pas, vous serez le premier à le savoir, O.K. ? J’appellerai l’Alabama et je dirai : « Eh, vous savez quoi ? ». Mais [le vaccin] marche.»

En mai 2020, Donald Trump avait lancé l’opération Warp Speed, un partenariat public-privé du gouvernement fédéral des Etats-Unis visant à faciliter et à accélérer le développement, la fabrication et la distribution de vaccins contre le Covid-19 partout dans le pays. Au total, dix milliards de dollars ont été consacrés à ce vaste programme. Des entreprises telles que Johnson & Johnson, Moderna et AstraZeneca avaient reçu plusieurs centaines de millions de dollars chacune dans le but de financer leurs recherches sur les vaccins anti-Covid, comme le précise CNBC

Source à l’adresse RT France