La communauté internationale réagit après les explosions meurtrières à Kaboul

Après les explosions survenues le 26 août à l’aéroport de Kaboul en Afghanistan, tuant entre 13 et 20 personnes, les responsables politiques du monde entier ont dénoncé l’attaque meurtrière.

Mise à jour automatique

  • Les opérations d’évacuation d’Afghanistan vont continuer malgré les attentats «barbares» intervenus devant l’aéroport de Kaboul, qui ont fait au moins six morts et des dizaines de blessés, a annoncé le Premier ministre britannique Boris Johnson ce 26 août. 

    «Nous allons continuer notre opération. Et nous arrivons maintenant vers la fin, la toute fin», a déclaré le chef du gouvernement après une réunion interministérielle de crise.

  • Les talibans «condamnent fermement» les attentats meurtriers près de l’aéroport de Kaboul, a déclaré leur porte-parole, tout en soulignant qu’ils étaient survenus dans une zone placée sous la responsabilité de l’armée américaine.

    «L’Emirat islamique condamne fermement les attentats à la bombe ayant visé des civils à l’aéroport», a déclaré sur Twitter Zabihullah Mujahid. «L’explosion a eu lieu dans une zone où les forces américaines sont responsables de la sécurité», a-t-il souligné.

  • Plusieurs militaires américains ont été tués et blessés dans l’attentat qui a frappé ce 26 août les abords de l’aéroport de Kaboul, a fait savoir le porte-parole du Pentagone, John Kirby.

    «Nous confirmons qu’un certain nombre de militaires ont été tués dans l’attentat complexe à l’aéroport de Kaboul», a annoncé John Kirby dans un communiqué. «Un certain nombre d’autres ont été blessés», a-t-il ajouté.

  • La chancelière allemande Angela Merkel a dénoncé un attentat «absolument ignoble». «Les événements de cet après-midi montrent que le risque est immense et qu’il s’agit d’une situation très, très tendue pour faire sortir les gens du pays», a ajouté la chancelière lors d’une conférence de presse.

Découvrir plus

Deux explosions se sont produites le 26 août devant l’aéroport de Kaboul, tuant entre 13 et 20 personnes et blessant des dizaines d’autres, notamment parmi les milliers d’Afghans qui s’y massent depuis des jours dans l’espoir d’être évacués d’Afghanistan.

Les dirigeants internationaux, dont les Taliban, ont réagi à cette attaque pour la condamner.

Les Occidentaux mènent à Kaboul leurs ultimes opérations d’évacuation de ressortissants afghans jugés en danger après la prise de pouvoir des Taliban, avant la date-butoir fixée par ces derniers du retrait des troupes américaines le 31 août.

Source à l’adresse RT France