« Alors que les écrans rendent idiots vos enfants, la Chine les interdit pour les mineurs !! » L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Les ravages des écrans sont évidents sur nos enfants et ce n’est pas faute de régulièrement m’en faire écho dans ces colonnes, mais nous sommes peu nombreux à vouloir le voir, à accepter d’en parler, et encore moins nombreux à avoir le courage d’expliquer aux enfants et de façon générale aux plus jeunes, que les écrans c’est comme l’alcool, ce n’est pas pour les enfants !

Vous allez me dire mais il n’y a rien d’économique là-dedans mon cher Charles !

Et bien détrompez-vous mes amis, et lourdement même.

C’est totalement économique.

Pourquoi ?

Pour faire simple nous sommes entrés, bien que je puisse comprendre que pour certains ce ne soit pas si évident, dans le siècle de la connaissance et du savoir. Nous sommes engagés dans une compétition mondiale, nous sommes dans un monde de sciences, de techniques et de créativité. La domination « économique », est et sera de plus en plus fondamentalement la conséquence d’une formation intellectuelle aussi poussée qu’aboutie du plus grand nombre.

En France nous sommes, je vous le concède, plutôt engagés dans la fabrique massive de crétins élevés en chaînes ou en batteries, un peu comme des poulets, hors sol par une éducation nationale en plein naufrage.

Que le ministre soit fier. L’égalité est atteinte. Plus personne ne sait ni lire, ni écrire.

Et les écrans aident énormément à rendre les masses encore plus crétines.

C’est normale.

9 heures d’affilé passées à frotter le tactile ou à appuyer sur les télécommandes des consoles cela ne cultive pas grand-chose ni de bon ni de grand chez nos enfants.

D’ailleurs, les clubs de sport, les éducateurs ou les Fédérations vous en parleraient encore mieux que moi. A partir de 13, 14 ans, c’est la chute libre. Les gamins préfèrent le canapé et la console aux efforts dans la vraie vie. Une partie de Fifa15 c’est nettement moins épuisant qu’un vrai match de foot avec les copains.

Le phénomène prend une telle ampleur qu’il ne faut pas trop craindre les confinements. Donnez leur une console et une bonne bande passante, et vous aurez peu de problème. Ils resteront bien chez eux.

Vous allez me dire, Charles, vous êtes excessif.

Je vous dirais que je ne sais pas.

Et je vous demanderai ce que vous pensez de la dernière décision de la Chine qui consiste à limiter à 3 heures par semaine les jeux en ligne de ses enfants jusqu’à 18 ans pour les forcer à ne pas devenir aussi sots que les Européens et sots et obèses que les Américains. A noter que l’obésité progresse également chez nous.

Ce qu’il y a de terrible dans ce que vous allez lire après, c’est que lorsque le sage montre la lune, l’imbécile regarde le bout de son doigt.

C’est exactement ce qu’il se passe. A propos de doigts, lisons d’abord ce qu’en dit le Point source ici !

Chine : les mineurs limités à 3 heures de jeu en ligne par semaine

« La Chine accentue une série de mesures déjà existantes afin de lutter contre l’addiction aux jeux vidéo en ligne et ses conséquences sur les plus jeunes.

La Chine a annoncé lundi qu’elle allait interdire aux moins de 18 ans de jouer plus de trois heures par semaine aux jeux vidéo en ligne, avec l’objectif affiché de lutter contre l’addiction des jeunes. Certains enfants chinois peuvent passer des journées entières scotchés à leur écran. Ce phénomène est décrié depuis longtemps en Chine pour ses conséquences négatives : baisse de la vision, impact sur les résultats scolaires, manque d’activité physique ou risque d’addiction.

La réglementation interdisait déjà aux mineurs de jouer en ligne entre 22 heures et 8 heures. Le régulateur de l’audiovisuel, de l’édition et de la radiodiffusion a annoncé lundi que les moins de 18 ans ne pourront plus jouer en ligne qu’une heure par jour, et uniquement les vendredis, samedis et dimanches, soit trois heures maximum par semaine. Les mineurs ne pourront par ailleurs jouer « qu’entre 20 heures et 21 heures », précise le texte.

Les autres jours de la semaine, les jeux vidéo en ligne seront en revanche inaccessibles aux moins de 18 ans. Pendant les vacances scolaires, ils pourront jouer une heure par jour. Pour empêcher les mineurs de contourner l’interdiction, ces derniers devront se connecter avec une pièce d’identité. Le calendrier d’application de la mesure n’a pas été précisé. Elle ne s’applique a priori qu’aux jeux vidéo en ligne et pas à ceux ne nécessitant pas d’accès à Internet.

Ces mesures interviennent au moment où les autorités se montrent particulièrement intransigeantes contre les pratiques des géants du numérique. Plusieurs mastodontes du secteur ont ainsi été épinglés ces derniers mois pour des pratiques jusque-là tolérées et largement répandues, notamment en matière de données personnelles et de droits des utilisateurs. Les jeux vidéo représentent en Chine une importante manne financière : ils ont généré 17 milliards d’euros de chiffre d’affaires rien qu’au premier semestre 2021″.

Cette décision va-t-elle peser sur l’industrie du jeu ?

En gros voilà ce que l’on se demande en occident, sur les marchés.

Vous l’aurez compris ces histoires de profits, c’est le doigt.

Pas la lune.

L’enjeu ce n’est pas les profits de l’industrie du jeu (largement occidentale d’ailleurs et nippone).

L’enjeu c’est l’éducation des enfants, l’enjeu c’est l’instruction, l’enjeu c’est la préservation des capacités cérébrales de votre population, l’enjeu c’est la concentration.

En un mot l’enjeu c’est le sauvetage de l’intelligence.

N’attendez pas que les gouvernements européens et en particuliers français réagissent aussi fortement qu’en Chine pour prendre, à titre individuel, des mesures éducatives de contrôle très fortes du nombre d’heures passées par vos enfants sur les écrans en général et les jeux en ligne ou sur une console en général.

En faisant cela, vous leur donnerez un avantage compétitif évident sur la masse.

Nous n’en sommes même plus à les faire travailler plus, mais à sauver leur capacité à simplement réfléchir et se concentrer.

La fabrique du crétin est bien en route, en Chine ils viennent de décider d’arrêter le massacre.

Cela aura d’immenses répercussions sous nos latitudes, car nous serons obligés de suivre le mouvement chinois pour préserver notre « compétitivité » future.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

« Insolentiae » signifie « impertinence » en latin
Pour m’écrire [email protected]
Pour écrire à ma femme [email protected]

Vous pouvez également vous abonner à ma lettre mensuelle « STRATÉGIES » qui vous permettra d’aller plus loin et dans laquelle je partage avec vous les solutions concrètes à mettre en œuvre pour vous préparer au monde d’après. Ces solutions sont articulées autour de l’approche PEL – patrimoine, emploi, localisation. L’idée c’est de partager avec vous les moyens et les méthodes pour mettre en place votre résilience personnelle et familiale.

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source à l’adresse Insolentiae