La Saint-Vincent tournante 2021 de Corpeau-Puligny-Blagny sur de bons rails

La 77e Saint Vincent tournante (30-31 janvier 2022) de Corpeau-Puligny-Montrachet-Blagny est placée sur la voie de la réussite, ainsi qu’en atteste son affiche dévoilée ce jeudi 2 septembre. Jean-Michel Chartron, le président du comité d’organisation, ne dit pas autre chose.

Cette Saint-Vincent tournante 2021 aura finalement lieu en 2022…

Un peu comme les Jeux olympiques de Tokyo ! Puligny-Montrachet avait été choisi pour la Saint-Vincent tournante 2021, un symbole, car nous avions reçu deux éditions en 1961 et 1991. Très tôt, nous avons intégré nos amis et voisins de Corpeau, qui disposent eux aussi d’une société de secours mutuel vigneronne, mais dont la corporation de vignerons est plus restreinte et qui n’auraient donc pas eu la chance, plus tard, d’accueillir l’événement. Ce rapprochement est aussi dû à la nouvelle appellation Bourgogne Côte d’Or, reconnue en 2017. Elle est le fil conducteur de Corpeau, où cette appellation est produite, et Puligny-Montrachet avec son hameau Blagny. Plusieurs cuvées collectives ont été vinifiées pour l’occasion, dans le souci d’exprimer la diversité des terroirs voisins.

Après le verre, voici l’affiche. Et le programme ? 

Si l’on excepte l’annulation du grand banquet pour des raisons évidentes – regrouper 600 à 1000 personnes dans une salle étant peu recommandé en ce moment – il s’agira d’une Saint-Vincent tournante très traditionnelle, déjà parce qu’il nous faut respecter a charte et l’esprit de la confrérie des Chevaliers du Tastevin. Défilés des sociétés de secours mutuel, messe célébrée par l’archevêque de Dijon, intronisations d’anciens vignerons de nos villages… On pourra aussi déguster, même si je ne souhaite en aucun cas les Olympiades du canon mais celles du partage. Les caveaux de dégustation seront ouverts, avec les Bourgogne Côte d’Or blanc et rouge de Corpeau ; un Puligny-Montrachet en 2017 et 2018, un Puligny Montrachet 1er cru 2018 et une cuvée mystère, en fait trois cuvées dans des quantités plus restreintes. Vous verrez ! En tout, ce sont six cuvées qui feront partie du package classique de dégustation de la Saint-Vincent.

Côté préparatifs, le train a pris du retard. Ou en êtes vous ?

Pour mémoire, notre thème fondateur s’organise autour des quatre éléments. Fort heureusement, le comité s’est mis tôt à la décoration. Dans nos villages, nous aurons des quartiers Terre, des quartiers Eau, des quartiers Air, des quartiers Feu. Les commissions s’occupent des espaces publics, libre à chacun de décorer sa propre maison ou sa cour dans le thème. Le confinement a certes mis à mal l’avancée, car se réunir nous était impossible. Mais nous travaillons d’arrache-pied pour être prêts les 29 et 30 janvier 2022 !

Avant cela il y aura les vendanges. Comment se portent les vignes ?

Comme vous le savez, le gel de début avril a été sévère notamment sur les chardonnay, cépage précoce surtout ici en Côte de Beaune. Le gel, voire même la neige à certains endroits, ont créé des conditions complexes. Suivant les altitudes, les dénivelés, la précocité des bourgeons, certains s’en tirent un peu mieux que d’autres, mais nous sommes dans l’ordre de la demi-récolte, en tout cas sur les premiers crus et les grands crus. Les bourgognes et les appellations village vont un peu mieux. Et nous aussi !

> Plus d’infos sur le site officiel de la Saint-Vincent tournante 2021

Source à l’adresse Dijon/Beaune, le mag