Evacuation des 1 000 sans-abri qui campaient devant la préfecture d’Ile-de-France à Paris

Installés temporairement devant la préfecture d’Ile-de-France dans le cadre d’une action initiée par le «Collectif Réquisitions», quelque 1 000 sans-abri, essentiellement des migrants, y ont été délogés tôt dans la matinée du 4 septembre.

Alors qu’ils s’étaient installés depuis le milieu de semaine devant la préfecture d’Ile-de-France à Paris pour réclamer des solutions d’hébergement, 1 000 sans-abri, essentiellement des migrants, ont été évacués ce 4 septembre au lever du jour. Vers 07h du matin, des agents de la mairie de Paris ont en effet investi le parc André-Citroën, dans le XVe arrondissement, pour faire évacuer les tentes, sous escorte policière à distance. 

Les sans-abri, parmi lesquels environ 200 Afghans selon l’association Utopia56, ont été séparés en deux groupes (familles d’un côté, hommes de l’autre) en attendant d’être pris en charge pour être mis à l’abri par la préfecture de région, qui gère l’hébergement d’urgence.

«Mise à l’abri en cours au parc André-Citroën à Paris. Nous veillons à ce que l’ensemble des femmes, hommes et enfants présentes sur ce campement soit pris en charge, sans quoi nous resterons», a commenté l’association créée en 2015.

Filmée la veille par notre reporter Charles Baudry, une vidéo témoigne de l’ampleur des installations qui avaient été mises en place dans ce parc parisien par le «Collectif Réquisitions», qui regroupe plusieurs associations multipliant les actions coup de poing pour rendre visibles ces exilés à la rue.

Cette action devant la préfecture fait suite à d’autres occupations de lieux similaires, comme par exemple celle de la place des Vosges le 29 juillet, dans le IVe arrondissement de la capitale.

Source à l’adresse RT France