1 Français sur 5 est pauvre. L’Etat est incapable de vous rendre riche, mais sait vous appauvrir !

Un de mes économistes préférés (Von Mises) disait que si les Etats sont bien incapables de vous rendre riche, ils savent s’y prendre pour vous rendre pauvre.

C’est une vérité historique qui ne souffre aucune exception quand on y pense bien et que l’on regarde l’histoire économique du monde.

Plus les Etats sont présent et « omniscients », plus ils finissent par appauvrir les gens, les pays, et détruisent les nations.

De la Chine de Mao, à l’URSS communiste, en passant par la France actuelle nous avons le même phénomène.

Toujours plus d’Etat, de pression fiscale, d’impôts. Un service rendu toujours en baisse.

A la fin la faillite et l’appauvrissement généralisé.

Cela fait 40 ans que j’entends parler de lutte contre la pauvreté et que je vois les restos du coeur distribuer sans cesse plus de repas chaque année.

Non l’Etat n’est pas la solution, il devient le problème.

Ce n’est pas avec encore plus d’impôts et d’Etat que nous réduirons une pauvreté qui, en réalité ne cesse de progresser car les aides sont totalement contre-productives, ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas aider, il faut simplement tout revoir de la cave au… grenier !

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Un Français sur cinq touché par la pauvreté, révèle une étude

« Plus de 20% des Français étaient en situation de pauvreté monétaire ou de privation matérielle et sociale en 2019, d’après une étude de l’Insee. Les ménages monoparentaux ou frappés par le chômage sont les plus exposés.

Alors que les débats sur l’évolution du pouvoir d’achat en pleine pandémie ne cessent en France, une récente étude de l’Insee montre qu’en 2019, soit avant même le début de la crise sanitaire, 21% des Français se trouvaient en situation de pauvreté monétaire ou de privation matérielle et sociale.

Selon ses évaluations basées sur les indicateurs européens, en 2019, 13,6% des Français touchaient un revenu inférieur à 1.063 euros pour une personne seule et étaient ainsi considérés comme «à risque de pauvreté monétaire». Dans le même temps, 13,1% d’entre eux étaient pauvres «au sens non monétaire», c’est-à-dire confrontés à des difficultés de paiement, de logement et de consommation.

Ces deux formes de pauvreté concernaient simultanément alors 5,7% des Français. Les plus exposés sont les ménages où la personne référente est au chômage ainsi que les familles monoparentales: respectivement 50,8% et 29,2% d’entre eux sont pauvres au sens de la privation matérielle et sociale, alors que 33,3% et 14,1% cumulent cette privation avec une pauvreté au sens monétaire.

Les enfants particulièrement touchés
Un tiers de la population française (34%) est d’ailleurs contrainte de puiser dans ses économies pour boucler son budget; 31% des Français se disent incapables de faire face à une dépense imprévue d’environ 1.000 euros, et 23% ne peuvent pas remplacer leurs meubles abîmés.

Toutes les personnes en situation de privation matérielle et sociale sont en plus affectées par au minimum une restriction de consommation, tandis que plus de 9 sur 10 déclarent une insuffisance de ressources et près de 4 sur 10 au moins un retard de paiement, constatent les analystes de l’Insee.

Ils soulignent en outre que les enfants de moins de 16 ans sont également plus touchés que la moyenne: ainsi, 26,1% d’entre eux sont concernés par l’une ou l’autre forme de pauvreté et 7,8% cumulent les deux ».

Source Agence de presse russe Sputnik.com ici

Source à l’adresse Insolentiae