Pour Le Maire tout va bien… le Medef lui, demande la fin du Pass Sanitaire dans les centres commerciaux

Pour le ministre de l’économie, le pass sanitaire permet la relance de l’économie, tout va très bien, la relance est énorme, et plus il y a de pass, plus la récession trépasse.

Bon, sur le terrain, la 7ème compagnie, elle a une appréciation un peu différente de la « qualité du recul »… (regardez la 7ème compagnie, cela me fait toujours autant rire !! ).

Et sur le terrain c’est Geoffroy Roux de Bézieux le big boss des grands patrons du pays… et ils ne sont pas contents, car eux, ils ne trouvent pas les mêmes chiffres que le ministre de l’économie (mais si les ministres savaient compter, les poules auraient des dents).

« Sur les centres commerciaux on a un énorme problème », a averti Geoffroy Roux de Bézieux sur RMC/BFMTV ce jeudi 2 septembre. « Non seulement ça fait -30 %, -40 % (de chiffre d’affaires) dans les centres commerciaux où il y a le pass sanitaire, mais comme les Français n’ont rien compris, assez logiquement » à la distinction entre les centres de plus de 20 000 mètres carrés et les autorisations préfectorales différentes suivant les territoires, « tous les centres commerciaux sont à -15 % » , s’est alarmé le président du Medef. « Moins 15, quand vous êtes supermarché ou commerçant, ça fait mal, ça fait même très mal », a-t-il regretté.

Et d’annoncer : « Je vais demander au Premier ministre que le pass sanitaire sur les centres commerciaux soit arrêté ».

Concernant la mesure « sur le reste », c’est-à-dire dans les autres secteurs d’activité comme la restauration ou les loisirs, « il faut l’arrêter dès que possible, dès que les chiffres pandémiques qui ont l’air de baisser le permettent », a lancé Geoffroy Roux de Bézieux. Le dirigeant de l’organisation patronale ayant toutefois pris soin de préciser qu’il était favorable au dispositif prévu pour s’appliquer jusqu’au 15 novembre, puisqu’il permettait d’éviter un nouveau confinement, selon lui.

Quand une mesure est sanitairement stupide, moralement condamnable, économiquement mortifère faire marche arrière est une preuve d’intelligence.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source l’Indépendant.fr ici

Source à l’adresse Insolentiae