«Contre le pass sanitaire» : le «Spider-Man français» à l’ascension d’une tour de la Défense

Alain Robert, surnommé le «Spider-Man français», s’est lancé dans l’ascension d’une tour de la Défense pour exprimer son opposition au pass sanitaire. «C’est une atteinte aux libertés fondamentales, ce pass est une honte», a-t-il déclaré.

A près de 60 ans, Alain Robert, surnommé le «Spider-Man français», a commencé le 7 septembre à escalader à mains nues une tour de 190 mètres du quartier d’affaires de la Défense (Hauts-de-Seine), en lisière de Paris, pour marquer son opposition au pass sanitaire.

Pour la onzième fois de sa «carrière», le célèbre grimpeur de 59 ans s’est lancé à l’assaut de la tour Total Coupole, qui culmine à 187 mètres. Une ascension de «difficulté moyenne», a-t-il expliqué à la presse.

D’ordinaire solitaire, il est accompagné pour la première fois de trois jeunes grimpeurs âgés de 21, 28 et 33 ans, qui ont confié leur «honneur» de se joindre à une légende de la discipline.

«C’est une ascension contre le pass sanitaire, qui embête tout le monde. C’est une atteinte aux libertés fondamentales, ce pass est une honte», a expliqué Alain Robert avant son départ. «C’est également un hommage à Jean-Paul Belmondo, qui faisait ses cascades lui-même», a-t-il ajouté au lendemain de la disparition à 88 ans de la légende du cinéma français.

Alain Robert s’est rendu célèbre dans le monde entier pour avoir escaladé à mains nues, en général sans assurance et surtout sans autorisation, plus d’une centaine de gratte-ciel et autres monuments urbains. En mars 2020, il était monté en haut de la Tour Agbar à Barcelone pour protester contre la peur du coronavirus.

Source à l’adresse RT France