13-Novembre : un père de victime attend «que les peines infligées soient à la hauteur du crime»

Jean-Pierre Albertini, père de Stéphane, assassiné au Bataclan lors des attentats terroristes de 2015 à Paris, livre son témoignage et se confie sur ce qu’il attend du «procès du siècle», qui s’ouvre ce 8 septembre.

«Ce que l’on attend, c’est que les peines infligées soient à la hauteur du crime» : c’est ainsi que Jean-Pierre Albertini évoque l’ouverture ce 8 septembre du procès de 20 individus, jugés pour leur participation aux attentats de Paris et de Saint-Denis du 13 novembre 2015. 

Père de Stéphane, assassiné au Bataclan en 2015, il témoigne à la veille de l’ouverture de cette audience hors norme dans une salle construite pour l’événement et qui devrait durer près de neuf mois. Outre les protagonistes directs ou indirects, de nombreuses victimes seront présentes pour témoigner.

Source à l’adresse RT France