Devant le tribunal, le terroriste Salah Abdeslam se revendique «combattant» de Daesh

Dans ses premiers mots à la cour pour l’ouverture du procès des attentats du 13-Novembre, le principal accusé s’est livré à une profession de foi, alors qu’il était invité à décliner son identité.

«Je tiens à témoigner qu’il n’y a point de divinité à part Allah et que Mohamed est son prophète. Le nom de mon père et de la mère n’ont rien à faire ici. J’ai délaissé toute profession pour devenir un combattant de l’ [organisation terroriste] Etat islamique» : tels ont été les premiers mots devant la cour de Salah Abdeslam, pour l’ouverture du «procès du siècle» ce 8 septembre.

Comme l’ont rapporté les journalistes de RT France présents sur place, le principal accusé de ces attentats qui ont fait 130 morts à Paris a ainsi invoqué «Allah», alors qu’il était invité à décliner son identité.

Le procès des attentats du 13 novembre 2015 s’ouvre ce 8 septembre, devant la cour d’assises spéciale de Paris. Cette audience hors norme dans une salle construite pour l’événement, devrait durer près de neuf mois. Outre les protagonistes directs ou indirects, de nombreuses victimes seront présentes pour témoigner.

Détails à suivre…

Source à l’adresse RT France