L’escroquerie « du train » de la relance

Cette société de l’information continue et de la communication me fatigue parce qu’elle est une illusion.

Une illusion qui cache l’incapacité à faire.

Une illusion qui cache l’incapacité à travailler.

Une illusion qui cache la société de la superficialité.

On ne travaille plus.

On communique sur ce que l’on aurait du faire, que l’on n’a pas fait et que l’on ne veut pas que les autres voient que l’on avance sur rien.

Je communique donc je suis.

Je préfère le nettement moins flamboyant, je me tais donc je fais.

Un « train de la relance » sillonne la France pour faire la promotion du plan de relance

« Depuis le 6 septembre et jusqu’au 2 octobre, un « train de la relance », sorte de caravane promotionnelle de l’action du gouvernement, sillonne la France pour promouvoir le détail du plan de 100 milliards d’euros d’aide publique lancé il y a un an afin d’éviter l’étouffement de l’économie après la crise sanitaire. Un futur plan d’investissement est en préparation et devrait être annoncé « courant octobre ».

Le dispositif restera 48h en gare à chaque étape.

Commencé ce lundi , un « train de la relance » va sillonner la France jusqu’au 2 octobre, a annoncé Matignon dimanche soir. Cette caravane, qui débute son parcours à Paris (voir Annexes en pied d’article), vise plusieurs objectifs. Il s’agit d’une part de promouvoir le bilan global du gouvernement dans la mise en œuvre du plan de 100 milliards d’euros d’aide publique lancé il y a un an pour remettre en marche l’économie française paralysée par la pandémie. Mais ce train-expo, qui restera 48 heures en gare à chaque étape, doit aussi permettre, selon Matignon aux Françaises et Français de « mesurer les résultats tangibles », dans leur région, du déploiement de France Relance et « de se saisir encore plus fortement de toutes les opportunités offertes par France Relance près de chez eux ».

Macron est déjà en campagne et tout le monde l’a compris même Bruno le Maire qui explique qu’il faut à Macron 5 ans de plus.

Mais 5 ans de plus pour quoi ?

Economiquement la France est exsangue.

Notre dette publique vient de s’aggraver de 500 milliards d’euros. La dette sur PIB c’est plus de 120 %. Notre balance commerciale accuse un déficit de 80 milliards. Notre industrie est laminée.

Alors il n’y a pas de quoi pavoiser avec un « train de la relance ».

Le bilan économique est tout simplement désastreux.

Il est peu probable que d’autres eussent fait mieux tant notre classe politique dans son ensemble est affligeante.

J’aurais préféré un train du paiement de la crise.

Comment va-t-on payer la crise ?

Comment va-t-on redresser notre pays ?

Comment va-t-on se remettre à produire ?

Comment va-t-on retrouver notre souveraineté économique ?

Comment va-t-on créer de l’emploi et répartir les richesses ?

Voilà les questions auxquelles il faut répondre.

Tout le reste n’est que propagande électorale.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source La Tribune.fr ici

Source à l’adresse Insolentiae