«Il s’agit précisément de liberté» : Mike Pence critique la politique vaccinale de Joe Biden

L’ex-vice-président de Donald Trump a estimé que le ton employé par Joe Biden dans sa dernière allocution sur la vaccination n’était pas le bon, et que «ce n’est pas ainsi que le peuple américain s’attend à ce que ses dirigeants élus lui parlent».

Le 10 septembre, l’ancien vice-président des Etats-Unis Mike Pence a fait sa première apparition dans les médias nationaux depuis des mois pour critiquer le discours de l’actuel président annonçant l’obligation de se faire vacciner contre le Covid-19 (ou, à défaut, de se soumettre à des tests de dépistage hebdomadaires) étendue aux salariés de toutes les entreprises comptant plus de 100 employés. 

L’ex-vice-président de Donald Trump a particulièrement critiqué le ton employé par Joe Biden dans ce discours du 9 septembre, lors duquel il a fait savoir qu’il commençait à perdre patience face à ses concitoyens qui refusent de se faire vacciner. «Qu’avez-vous besoin de voir de plus ? […] Nous avons été patients, mais notre patience s’épuise et votre refus nous a tous coûté», a-t-il notamment déclaré.

Ce n’est pas ainsi que le peuple américain s’attend à ce que ses dirigeants élus lui parlent

«Que le président des États-Unis dise qu’il a été patient, mais que sa patience est à bout, ce n’est pas ainsi que le peuple américain s’attend à ce que ses dirigeants élus lui parlent», a déclaré M. Pence le 10 septembre dans l’émission Fox & Friends diffusée sur la chaîne d’information en continu Fox News.

Pour Mike Pence, les dirigeants doivent «montrer l’exemple» à propos d’une question qui «concerne la liberté»

Aux Etats-Unis, la vaccination contre le Covid-19 est désormais obligatoire pour la plupart des travailleurs fédéraux, ainsi que dans les entreprises qui travaillent sous contrat avec le gouvernement. Les salariés des entreprises de plus de 100 employés devront quant à eux être vaccinés ou présenter un test négatif chaque semaine, sous peine d’amendes pouvant atteindre plusieurs milliers de dollars.

Le discours [de Joe Biden] ne ressemble à rien de ce que j’ai jamais entendu venant d’un président américain

Pour Mike Pence, ce discours concernant la vaccination «ne ressemble à rien de ce que j’ai jamais entendu venant d’un président américain». Des élus comme le gouverneur républicain de Floride Ron DeSantis ou des entreprises privées comme le média conservateur Daily Wire ont déclaré qu’ils s’opposeraient à la mise en œuvre de ces mesures.

Dans son allocution, Joe Biden a affirmé que la vaccination contre le Covid-19 n’était «pas une question de liberté ou de choix personnel», ce qui a également fait réagir Mike Pence : «Il s’agit précisément de liberté», a-t-il déclaré, ajoutant que la stratégie employée par Joe Biden et d’autres élus consistant à «gronder» la population vaccino-sceptique n’était pas «la manière américaine» de s’y prendre. «Je m’attends à ce que la réponse qu’ils vont recevoir à travers le pays le prouve», a déclaré Mike Pence, pour qui la bonne stratégie consiste à «montrer l’exemple». En décembre dernier, Mike Pence était apparu au côté de sa femme, encourageant les spectateurs à se faire vacciner.

L’intervention de Mike Pence sur Fox News coïncide avec la sortie de son nouveau podcast intitulé American Freedom. Dans les épisodes futurs, le républicain abordera «l’échec du leadership de l’administration Biden, la crise à notre frontière sud, [et] la vague de criminalité dans nos villes», ainsi que le «retrait désastreux d’Afghanistan» et les moyens de «préserver notre liberté» pendant la pandémie de coronavirus, comme l’indique Politico.

Source à l’adresse RT France