Le maire de Créteil défend le projet de centre culturel d’une association franco-turque à Valenton

Laurent Cathala, maire PS de la préfecture du Val-de-Marne, a déclaré dans un discours soutenir la construction de cet édifice dans la ville voisine de Valenton, arrêtée en raison de l’opposition du nouveau maire LR et de Gérald Darmanin.

Le 11 novembre, à l’occasion de l’inauguration de l’espace Martin Luther King de Créteil, le maire socialiste de la ville Laurent Cathala a apporté son soutien au projet de construction d’un centre culturel porté par l’Association culturelle franco-turque du Val-de-Marne (ACFT 94).

Comme l’indique Le Parisien, ce projet lancé en 2014 consiste en un bâtiment de 1 500 à 2 000 mètres carrés comportant une vaste salle polyvalente, une salle omnisports, des ateliers (activités manuelles, musique, peinture), des salles de classe pour le soutien scolaire et une bibliothèque, mais aussi, sur le toit-terrasse, un restaurant de spécialités turques.

Or, comme le rappelle le quotidien, le changement de majorité en 2020 dans les deux communes sur lesquelles doit se situer le centre a remis le projet en question, les maires de Valenton Metin Yavuz (LR) et de Villeneuve-Saint-Georges Philippe Gaudin (divers droite) ayant multiplié les recours depuis plusieurs mois, allant jusqu’à alerter le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Celui-ci a demandé au nouveau président LR du Val-de-Marne Olivier Capitanio de retirer la délibération accordant une garantie d’emprunt à l’ACFT 94 pour son centre. La préfecture a aussi saisi le 27 août le tribunal administratif de Melun (Seine-et-Marne) sur le sujet, comme le rappelle également Le Parisien. Tandis que les deux maires font valoir le non-respect des règles d’urbanisme, Gérald Darmanin a quant à lui justifié sa demande par le refus du Comité de coordination des musulmans turcs de France – dont est membre l’ACFT 94 – d’adopter la «charte des principes pour l’islam de France».

Laurent Cathala en appelle au «libre exercice des cultes»

Lors d’un discours inaugurant l’espace Martin Luther King – un immense espace culturel, protestant celui-ci – et devant des représentants des religions catholique, musulmane et juive, Laurent Cathala s’est exprimé sur la situation. 

Comme le précise Le Parisien, l’homme qui est maire de Créteil depuis 1977 a déclaré l’importance qu’a pour lui l’exercice de chacun des cultes «en toute dignité» et a indiqué que «le libre exercice des cultes est inscrit dans notre Constitution». Le centre culturel de l’ACFT 94 n’est pourtant pas censé comporter de lieu de prière, l’activité cultuelle devant demeurer dans l’ancien centre. 

«C’est vrai aussi à Valenton, n’en déplaise à Gérald Darmanin. J’espère que mon message sera transmis au ministre de l’Intérieur, madame la préfète !», a conclu Laurent Cathala.

Source à l’adresse RT France