La hausse du SMIC est une forme d’indexation des salaires !

Le smic augmentera de 35 euros brut le 1er octobre à la suite d’une accélération de l’inflation et devrait ainsi atteindre environ 1 589 euros. Une telle hausse en cours d’année liée à l’évolution des prix n’était pas survenue depuis dix ans.

« Les personnes rémunérées au smic (salaire minimum interprofessionnel de croissance) toucheront près de 35 euros brut supplémentaires à compter du 1er octobre, grâce à la revalorisation mécanique du salaire minimum due à l’inflation. Une telle hausse en cours d’année liée à l’évolution des prix n’était pas survenue depuis dix ans. La dernière hausse automatique du smic due à l’inflation, en dehors de celle du 1er janvier, était de 2,1 % le 1er décembre 2011.

Actuellement de 1 554,58 euros brut par mois, le smic sera porté à environ 1 589 euros, le smic horaire brut devant passer de 10,25 à 10,48 euros, selon les calculs de l’Agence France-Presse (AFP). Le ministère du travail doit communiquer, dans la soirée mercredi 15 septembre, le chiffre exact après une réunion avec le groupe d’experts sur le smic.

Cette hausse est mécanique, car le code du travail (article L.3231-5) prévoit que, « lorsque l’indice national des prix à la consommation atteint un niveau correspondant à une hausse d’au moins 2 % par rapport à l’indice constaté » lors de l’établissement du smic « immédiatement antérieur », le salaire minimum est relevé « dans la même proportion » le mois suivant ».

Si le SMIC augmente c’est parce qu’il est encore d’une certaine manière indexé sur l’inflation, et comme l’inflation est là, le SMIC lui aussi bouge. Certes moins vite que l’inflation réelle, mais c’est tout de même un indicateur.

Beaucoup pensent que les salaires ne monteront pas.

Je pose l’hypothèse inverse, et mon analyse me conduit à penser que les salaires vont évoluer dans les prochaines années à la hausse, car il n’y aura pas franchement le choix.

Le monde entier a besoin d’inflation pour payer les dettes, et surtout, les politiques que nous avons à mener en raison de la transition énergétique sont profondément inflationnistes comme je l’expliquais dans la dernière vidéo.

La hausse du SMIC aussi insatisfaisante soit-elle matérialise cette « indexation » sur l’inflation. Ce n’est que le début d’un mouvement bien plus large.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source AFP via le Monde.fr ici

Source à l’adresse Insolentiae