Covid-19 : une île bretonne privée de médecin à cause de l’obligation vaccinale

Les quelque 600 habitants de l’Ile-aux-Moines devront se passer de médecin généraliste. Celui-ci ne peut plus exercer du fait de sa non-vaccination au Covid-19. Pour la même raison, plusieurs pompiers de la localité ne pourront plus intervenir.

D’après les informations de Ouest France le 17 septembre, la petite île du Morbihan nommée l’Ile-aux-Moines voit les portes de son cabinet médical closes.

Son médecin, Christine Hochard, ne peut en effet plus pratiquer car il ne répond pas à l’exigence d’obligation vaccinale contre le Covid-19 pour les soignants. Le maire, Philippe Le Berigot, refuse toute condamnation à l’encontre du généraliste, en poste depuis l’automne dernier : «Je ne fais aucun procès à Christine Hochard […] L’Etat a décidé de ces mesures prises à l’encontre des récalcitrants. Christine Hochard m’a confié prendre le temps de la réflexion. J’espère que cette fermeture ne sera pas définitive.»

En outre, cela a une conséquence sur l’Ehpad de l’île qui compte 21 personnes du troisième âge. «Une solution sera trouvée pour eux comme pour le reste de la population qui a besoin d’un médecin», assure l’édile auprès du quotidien régional.

En parallèle, selon Ouest France, quatre pompiers volontaires de la caserne ont été écartés pour le même motif.

Le 16 septembre sur RTL, Olivier Véran a annoncé que «quelque 3 000 suspensions» avaient été signifiées à des membres du personnel de santé non-vaccinés contre le Covid-19, après l’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale la veille.

Source à l’adresse RT France