Assemblée générale de l’ONU : le discours d’Emmanuel Macron annulé ?

Le président français devait intervenir à la tribune de l’ONU dans une séquence enregistrée. Finalement, il cède sa place au ministre des Affaires étrangères. La France entend-elle montrer son mécontentement après l’affaire australienne ?

RFI apprend qu’Emmanuel Macron ne devrait pas intervenir le 21 septembre, lors de l’Assemblée générale des Nations unies. Selon la radio publique, le président français devait envoyer une déclaration enregistrée. Dans le planning officiel des interventions, Emmanuel Macron ne figure effectivement pas sur la liste.

Le chef de l’Etat aurait finalement décidé de laisser la place à son ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Celui-ci est particulièrement remonté depuis plusieurs jours, cumulant les interventions médiatiques pour dévoiler la colère française dans l’affaire des sous-marins.

RFI précise néanmoins que «le Quai d’Orsay et l’Elysée [assurent] que l’absence d’Emmanuel Macron n’est nullement une conséquence» de ladite affaire. Est-ce donc qu’une simple qu’une coïncidence ? RFI explique pourtant qu’à «New York, ils sont nombreux à se demander où est le président français, chantre du multilatéralisme, en pleine crise géopolitique à régler». 

Sur France 2 le 18 septembre, Jean-Yves Le Drian avait considéré que la récente annulation d’une commande australienne auprès de Naval Group au profit d’un partenariat stratégique entre Washington, Londres et Canberra, pèserait sur l’avenir de l’OTAN. Le chef de la diplomatie française avait regretté le torpillage d’un méga-contrat avec Canberra, dénonçant un «mensonge […], une duplicité […], une rupture majeure de confiance [et un] mépris» de la part des alliés de la France.

Source à l’adresse RT France