Espagne : recul du déficit commercial, rebond des exportations

L’Espagne fait mieux que la France en ce qui concerne la balance commerciale. Le déficit commercial espagnol est en réduction là où celui de notre pays vole de records en records.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Espagne : recul du déficit commercial, rebond des exportations

Le déficit commercial de l’Espagne a atteint 6 995 millions d’euros au cours des sept premiers mois de l’année, ce qui représente une diminution de 11,2 % par rapport à la même période de l’année dernière, selon le ministère de l’industrie, du commerce et du tourisme.

La baisse du déficit commercial jusqu’en juillet est due à l’augmentation de 21,7 % des exportations, qui ont atteint 179 529 millions d’euros, un record pour la période, a précisé le ministère dans un rapport, publié lundi.

Les importations, quant à elles, ont augmenté un peu moins, de 20,1%, pour atteindre 186.524 millions d’euros.

« Les chiffres des sept derniers mois montrent la grande capacité de récupération du commerce extérieur espagnol, en particulier dans le cas des exportations de marchandises, qui sont déjà au-dessus des niveaux pré-pandémiques », a déclaré la ministre de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme, Reyes Maroto.

Selon Mme Maroto, le plan choc de protection du secteur exportateur espagnol, qui a mobilisé plus de 2 600 millions d’euros, ainsi que le plan d’action pour l’internationalisation de l’économie espagnole 2021-2022, sont des instruments qui permettront de renforcer le commerce extérieur dans les prochains mois.

Au cours des sept premiers mois de l’année, le taux de couverture – le rapport entre les exportations et les importations – s’est établi à 96,2 %, soit plus d’un point de plus que les 94,9 % de janvier à juillet 2020.
Le solde non énergétique a affiché un excédent de 5 202 millions d’euros, contre un excédent de 1 142 millions d’euros pour l’année allant jusqu’à juillet 2020, et le déficit énergétique a augmenté de 35,2 % pour atteindre 12 197 millions d’euros (déficit de 9 022 millions d’euros en 2020).

Source Agence de presse russe Sputnik.com ici

Source à l’adresse Insolentiae