«Je n’ai pas vocation à appeler à la vaccination» : Taubira sur la situation sanitaire en Guyane

Interrogée sur la situation sanitaire en Guyane où la campagne de vaccination peine à progresser, l’ancienne conseillère régionale de ce territoire d’Outre-mer a estimé ne pas disposer d’assez d’éléments d’information pour donner une consigne.

Lors de son passage à l’antenne de RTL le 23 septembre, Christiane Taubira a été interrogée sur les difficultés de la campagne de vaccination contre le Covid-19 en Guyane, région monodépartementale d’Outre-mer qu’elle a notamment représentée près de deux décennies en tant que députée à l’Assemblée nationale.

Je n’ai pas vocation à appeler à la vaccination

«Tant que le vaccin n’est pas obligatoire, c’est une liberté d’être vacciné, à partir du moment où il est obligatoire, la liberté a disparu. La question est de savoir s’il faut maintenir la liberté, ce n’est pas une question simple», a dans un premier temps déclaré l’ancienne ministre française de la Justice, avant de se faire relancer par son interlocutrice. «Pourquoi vous n’appelez pas clairement à se faire vacciner, notamment vos concitoyens Guyanais parce que là-bas le taux d’incidence est très fort ?», lui a-t-on alors demandé à ce moment de l’interview.

«Je n’ai pas vocation à appeler à la vaccination. […] Je suis un responsable politique qui n’est pas en exercice et qui par conséquent ne dispose pas des éléments d’information qui lui permettraient formellement […] de donner une consigne», a répondu Christiane Taubira.

L’ancienne conseillère régionale de la Guyane a en outre estimé qu’il était temps de «nommer une médiatrice ou un médiateur» sur la question de la vaccination. «manifestement, il n’y a plus de capacité d’entente [de] la parole officielle», a-t-elle déploré.

Face à la présence du variant Delta dans la région, le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu, a annoncé le 22 septembre sa venue en Guyane «pour faire un point sur la gestion de la crise sanitaire et sur la campagne de vaccination». «Le soutien à l’économie sera également au cœur de mes discussions avec les élus et les acteurs locaux», a-t-il écrit sur les réseaux sociaux.

Source à l’adresse RT France