La plainte pour diffamation de Bernard-Henri Lévy contre le média Blast déboutée par la justice

Bernard-Henri Lévy avait attaqué pour diffamation un article publié par le média Blast affirmant qu’il avait reçu en 2011 un chèque de plus de 9 millions d’euros sur ordre de l’émir du Qatar. Il a été débouté par la justice.

Le 22 septembre,  le directeur des programmes, du numérique et des campagnes du média sur internet Blast a annoncé sur Twitter que «la plainte de Bernard Henri Lévy [a été] déboutée par le tribunal». «Blast gagne face aux accusations de diffamation de BHL», précise Mathias Enthoven, en publiant un lien vers l’article visé par la plainte du philosophe et en ajoutant que «de nouvelles révélations arriveront».

Dans cet article publié le 29 avril 2021, le média affirmait que, dans un courrier probablement daté du 25 octobre 2011, le ministre de l’Economie et des Finances du Qatar Youssef Hussain Kamal précisait au directeur de la trésorerie de l’émirat qu’un chèque certifié de 40 millions de riyals (environ 9,4 millions d’euros) devait être remis à Bernard-Henri Lévy, sur ordre de l’émir et sans que le motif en soit évoqué.

Blast affirme avoir lors de son enquête contacté Bernard-Henri Lévy, qui n’aurait dans un premier temps pas donné suite avant que son attachée de presse envoie cette réponse au média : «J’ai contacté Mr Bernard-Henri Levy. Celui-ci n’a jamais eu le moindre contact, d’aucune sorte, avec le Qatar. Tout document qui prétendrait le contraire ne peut être qu’un faux grossier.»

Lancé début 2021, Blast mêle plateforme d’information et WebTV et a été fondé par le journaliste Denis Robert, ce dernier accusant les médias traditionnels de faire de la «propagande», comme l’indique Europe 1.

Source à l’adresse RT France