Bouchons à Paris. Comme un air de retour au monde d’avant !

« Vous l’avez peut-être remarqué ces derniers jours, les routes et les transports en commun s’encombrent à nouveau, signe du retour des salariés dans les entreprises. Si certains conservent quelques journées de télétravail par semaine, les quartiers d’affaires reprennent vie et des flots de passagers sortent à nouveau de terre pour rejoindre les bureaux depuis les bouches de métro. Sur les routes, même constat : les kilomètres de bouchons font leur grand retour »…

Voilà ce que nous dit le Figaro avec un superbe graphique du trafic à l’appui qui nous démontre qu’il y a plus de trafic automobile aujourd’hui à Paris en 2021 qu’en 2019 avant la pandémie.

C’est dire si ces bouchons et la bonne odeur du gasoil des pots d’échappement sur le périph nous rappellent le bon temps des temps ante-covid.

Il n’en faut donc pas plus à tous les observateurs pour conclure que les Parisiens préfèrent toujours prendre leur voiture, ce qui serait corroboré par le fait que les transports en commun n’ont pas retrouvé encore leur niveau pré-pandémiques.

Pourtant, je pense qu’il serait plus pertinent de compter le nombre de véhicules et pas le nombre de kilomètres de bouchons, en effet, en un an, même si nous avons dû supporter les confinements, les « sévices » de la Mairie de Paris ne sont pas restés inactifs.

Ils ont réduit la vitesse partout de même qu’ils ont réduit encore plus les capacités des axes routiers amplifiant les bouchons.

Il se pourrait bien qu’il n’y ait pas plus de voitures qu’avant, mais simplement plus de bouchons parce que l’on a créé volontairement les conditions pour saturer les voies de circulation encore plus vite.

Je ne pense pas que tout le monde soit de retour au bureau, et cela apparaîtra assez rapidement à travers d’autres chiffres.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Le Figaro.fr ici

Source à l’adresse Insolentiae