Un Palestinien tué de balles dans la tête par l’armée israélienne en Cisjordanie

Lors de tensions en marge d’une manifestation anticoloniale à Beita, en Cisjordanie, un Palestinien de 27 ans a été «tué à balles réelles à la tête» par l’armée israélienne, a annoncé le ministère palestinien de la Santé.

Un Palestinien a été tué ce 24 septembre par l’armée israélienne lors de heurts en marge d’une manifestation dans le nord de la Cisjordanie occupée, a annoncé le ministère palestinien de la Santé.

Dans un communiqué, le ministère a annoncé la mort «d’un citoyen tué à balles réelles à la tête» par les forces israéliennes à Beita. Cette petite ville est devenue un point chaud ces derniers mois en Cisjordanie occupée, où les habitants organisent chaque semaine des manifestations contre la colonisation israélienne, émaillées d’affrontements avec l’armée israélienne.

L’homme a été identifié comme étant Mohammed Ali Khabisah, 27 ans, a indiqué son cousin Abed à l’AFP. Il avait été transféré dans un état critique vers l’hôpital An-Najah de la ville de Naplouse (nord) où il est décédé, selon le ministère de la Santé. Huit personnes ont également été blessées par des tirs de balles enveloppées de caoutchouc à Beita, d’après l’agence officielle palestinienne Wafa.

L’armée israélienne a de son côté fait état d’une «émeute» durant laquelle «des centaines de Palestiniens ont brûlé des pneus et lancé des pierres» en direction des forces israéliennes, et a dit examiner l’allégation selon laquelle un Palestinien avait été tué.

Les habitants de Beita manifestent depuis mai contre l’installation à proximité de leur ville d’une colonie israélienne non autorisée par l’Etat hébreu et donc dite «sauvage». La colonie d’Eviatar a été évacuée début juillet mais le lieu est gardé par l’armée israélienne le temps que les autorités statuent sur son sort. Si le gouvernement israélien statue en faveur des colons, ces derniers seront alors autorisés à s’implanter de manière plus pérenne. Les habitants de Beita ont promis de rester mobilisés tant que l’armée sera sur place.

Plusieurs manifestants palestiniens ont été tués dans des affrontements avec les forces israéliennes depuis mai, et des centaines blessées. La Cisjordanie est un territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël et toutes les colonies israéliennes qui s’y trouvent sont considérées comme illégales au regard du droit international. Environ 475 000 personnes résident aujourd’hui dans ces colonies en Cisjordanie, où vivent aussi 2,8 millions de Palestiniens.

Source à l’adresse RT France