Le gouvernement n’exclut pas une prolongation du pass sanitaire jusqu’à l’été 2022

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal n’a pas exclu une prolongation du pass sanitaire jusqu’à l’été 2022. Le gouvernement doit présenter un texte en vue du renouvellement de la mesure dans les semaines qui viennent.

Interrogé sur France Inter le 23 septembre concernant le maintien du pass sanitaire, le porte-parole du gouvernement n’a pas exclu une prolongation au-delà de l’élection présidentielle de 2022.

«Je préfère qu’on réactive le pass sanitaire plutôt qu’on referme les restaurants, les bars, les théâtres, les cinémas», a déclaré Gabriel Attal, expliquant qu’un calendrier allait être présenté et qu’il n’était pas en mesure d’annoncer une date de fin de prolongation.

«Vous savez que les députés arrêtent de siéger le 28 février, donc ça veut dire que si vous le prolongez, c’est jusqu’à l’été 2022, après les législatives ?», lui fait alors remarquer le journaliste. «C’est évidemment une dimension qu’on intègre», a immédiatement rétorqué le porte-parole. «Je ne peux pas vous donner le calendrier aujourd’hui, mais je reviendrai volontiers quand on présentera le texte dans quelques semaines», a-t-il conclu.

L’exécutif aurait tort de se priver de cet outil politique de contrôle, vu l’apathie quasi générale de la population française, qui veut boire sa bière en terrasse

Une intervention qui n’a pas manqué de faire réagir les personnalités hostiles au pass sanitaire, à l’image de Florian Philippot. « »Pass à vie ou fermeture des restaurants, bars, cinémas,… ». Pourquoi ment-il effrontément puisqu’il sait très bien qu’on ne ferme rien de tout ça dans les pays sans pass sanitaire ? Pourquoi aucun journaliste ne lui fait remarquer ? Leur rôle non ?», a ainsi interrogé le chef de file des Patriotes.

«Dès que le pass sanitaire a été mis en œuvre, il était évident qu’il serait maintenu jusqu’à la présidentielle», a renchéri le journaliste Didier Maïsto. «L’exécutif aurait tort de se priver de cet outil politique de contrôle, vu l’apathie quasi générale de la population française, qui veut boire sa bière en terrasse», a-t-il déploré.

En dépit d’une situation sanitaire qui s’améliore en France face à l’épidémie de Covid-19, le gouvernement continue donc de miser sur ce qu’il qualifie de «prudence» et n’a pas décidé à ce stade d’adapter le pass sanitaire, qui continue de s’appliquer dans les mêmes conditions, avait déjà prévenu Gabriel Attal le 22 septembre. Le porte-parole du gouvernement avait également fait savoir qu’à partir du 30 septembre, le pass sanitaire s’appliquerait aux 12-17 ans.

Source à l’adresse RT France