«Le kangourou de son éminence» : l’image de Macron encore moquée par l’afficheur varois

Alors que plusieurs de ses affiches lui ont déjà valu des condamnations, notamment pour injure publique, Michel-Ange Flori a remis le couvert en s’inspirant cette fois du contexte international pour égratigner l’image du président.

Fraîchement condamné par le tribunal correctionnel de Toulon (Var) pour avoir diffusé des affiches d’un Emmanuel Macron grimé en Hitler ou encore en monarque, Michel-Ange Flori, 62 ans et ex-publicitaire, a récidivé le 25 septembre en publiant sur les réseaux sociaux et la voie publique une affiche qui moque le chef de l’Etat. 

Cette affiche, qui selon Le Parisien a été placardée le long d’une nationale «quelque part entre Toulon et La Seyne-sur-Mer», met en scène le président de la République en sous-vêtement, plus précisément vêtu d’un slip kangourou (en référence à l’animal emblématique de l’Australie), dans un contexte particulièrement tendu entre Paris et Canberra. «Le kangourou de son éminence», peut notamment lire sur l’affiche. 

«Même les australiens n’en veulent pas», a ajouté le sexagénaire en commentaire sur son compte Twitter.

Pour rappel, la crise des sous-marins a débuté le 15 septembre, au moment où le Premier ministre australien s’est félicité d’avoir conclu avec Washington et Londres un vaste partenariat de sécurité ayant pour conséquence immédiate de pousser le pays à rompre un gigantesque contrat passé auprès de la France pour la livraison de sous-marins conventionnels. S’en est suivie une escalade de tensions diplomatiques entre la France et les trois pays signataires, largement commentée sur la scène internationale.

Un fait d’actualité internationale qui a inspiré Michel-Ange Flori pour égratigner une nouvelle fois l’image d’Emmanuel Macron.

Source à l’adresse RT France