Les prix du gaz continuent à flamber de 12.6 % au 1er octobre !

Heureusement que l’on calcule l’inflation hors prix de l’énergie, cela permet de dire que l’inflation est temporaire et peu significative.

Mais dans la vraie vie, les prix de l’énergie sont une ponction inévitable sur les revenus des ménages qui vient en déduction du budget disponible.

C’est ce que l’on appelle les dépenses contraintes.

Plus les dépenses contraintes augmentent, moins il reste de sous pour le reste.

La facture moyenne de gaz est désormais de 1 446 euros par an et par ménage avec cette nouvelle hausse de 12.6 %, tout en sachant, qu’hélas, ce n’est pas la dernière et à coup de 10 % de hausse c’est 10 à 15 euros de plus tous les mois pour les ménages. Puis vous avez la même chose sur l’essence et les frais de transport. Bref, c’est compliqué et cela sera de plus en plus compliqué pour les Français.

La transition écologique et énergétique va être violente et très coûteuse.

Socialement elle est explosive, car l’écologie ne peut pas et ne doit pas être uniquement punitive.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source

Source à l’adresse Insolentiae