«Chacun a le choix» : la star du basket américain Lebron James refuse d’inciter à la vaccination

Interrogé sur la vaccination contre le Covid-19, le basketteur américain Lebron James a refusé d’encourager la population à recourir à l’injection, arguant que chacun avait «le choix de faire ce qu’il pense être bon pour lui et sa famille».

Lors du media day (journée de pré-saison réservée à la presse) des Lakers de Los Angeles, équipe phare de la prestigieuse ligue américaine de basket-ball (NBA), le 28 septembre, Lebron James, la star de la franchise californienne, a fait savoir qu’il s’était fait vacciner contre le Covid-19 mais a toutefois refusé de pousser les gens à en faire de même.

«Je ne peux parler qu’en mon nom. Chacun a le choix de faire ce qu’il pense être bon pour lui et sa famille. Je reconnais que j’étais très sceptique, mais après avoir fait mes propres recherches, j’ai pensé que c’était le mieux pour moi, ma famille et mes amis. C’est pourquoi j’ai décidé de le faire», a-t-il fait valoir devant les journalistes.

«Là on parle du corps des individus. Il ne s’agit pas de politique, de racisme ou de brutalités policières. Il s’agit du bien-être des gens. Je ne pense pas que je devrais me mêler de ce que les gens font pour leur corps. C’est comme si je disais qu’untel devrait prendre ce boulot ou pas», a-t-il encore ajouté.

«Ce n’est pas mon travail», assure Lebron James

«Vous devez faire ce qui est le mieux pour vous et votre famille. Je sais ce que j’ai fait pour moi et ma famille, je sais ce que certains de mes amis ont fait pour eux et leur famille. Mais pour ce qui est de parler au nom de tout le monde, je ne me sens pas de le faire… ce n’est pas mon travail», a-t-il enfin conclu.

C’est la toute première fois que le multiple champion de la NBA, avec quatre titres, et double champion olympique, prend la parole publiquement à ce sujet. Précédemment dans l’année, «King James» comme on le surnomme, avait à plusieurs reprises refusé de faire savoir s’il se ferait vacciner, se justifiant en expliquant que cela relevait de la sphère privée.

Par ailleurs, le sujet de la vaccination, ou non, des joueurs de la NBA a largement animé le media day. Selon un recensement officiel de la ligue, 10% des joueurs ne sont pas vaccinés actuellement, parmi lesquels certains grands noms.

L’arrière des Wizards de Washington, Bradley Beal, a par exemple dans un premier temps assuré qu’il ne se ferait pas vacciner, avant d’annoncer finalement qu’il réfléchissait «toujours à a question».

De son côté, Kyrie Irving, joueur des Nets de Brooklyn et grande figure de la ligue, a de nombreuses fois refusé de faire savoir s’il était vacciné ou non. Il n’était pas présent lors du media day de sa franchise le 27 septembre, certains arguant que c’était la preuve de sa non-vaccination. En effet, la ville de New York impose aux sportifs professionnels d’être en mesure de prouver qu’ils ont reçu au moins une dose du sérum contre le Covid-19 afin de pénétrer dans les enceintes sportives.

Après plusieurs matchs de pré-saison début octobre, la NBA reprendra officiellement le 20 octobre.

Source à l’adresse RT France