CNN empêche l’accès à sa page Facebook en Australie en raison de la réglementation sur la modération

La chaîne d’information américaine CNN a été contrainte de rendre sa page Facebook inaccessible au public australien après qu’une décision de justice a rendu les éditeurs responsables pénalement des commentaires postés sous ses publications.

CNN devient la première grande chaine d’information à renoncer à une présence sur Facebook en Australie après un arrêt de la Haute Cour d’Australie, la plus haute juridiction du pays, rendant responsable les éditeur des commentaires sur leurs publications. Cette décision a été rendue dans le cadre d’une affaire de diffamation en cours dans le pays. 

La chaîne de télévision a pris cette décision radicale le 29 septembre après avoir échoué à faire désactiver les commentaires sur Facebook. 

«Nous sommes déçus que Facebook, une fois de plus, n’ait pas réussi à faire en sorte que sa plate-forme soit un lieu de journalisme crédible et de dialogue productif autour de l’actualité entre ses utilisateurs», a déclaré un porte-parole de CNN dans un communiqué cité par Reuters.

Un représentant de Facebook, toujours repris par l’agence britannique, a souligné que de récentes décisions de justice avaient montré la nécessité d’une réforme de la loi australienne sur la diffamation et que la société attendait avec impatience «une plus grande clarté et certitude dans ce domaine».

La page Facebook de CNN affiche un message d’erreur aux utilisateurs qui cherchent à consulter son contenu depuis l’Australie. 

La forte augmentation des poursuites en justice engagées dans le pays ont incité les autorités australienne à envisager une réforme de leur loi sur la diffamation : la réglementation actuelle permet de tenir responsable les diffuseurs de la teneur des commentaires postés sous leurs publications, même si le contenu commenté ne contient pas lui-même d’élément diffamatoire. 

Source à l’adresse RT France