L’Algérie lance la production du vaccin anti-Covid chinois CoronaVac

Le Premier ministre algérien Aïmene Benabderrahmane a donné le coup d’envoi de la production locale du vaccin CoronaVac en collaboration avec le labo chinois Sinovac. En plus du marché local, l’Algérie envisage d’exporter le sérum vers l’Afrique.

L’Algérie a lancé, le 29 septembre depuis la ville de Constantine (est du pays), la production locale du vaccin anti-Covid CoronaVac en partenariat avec le laboratoire pharmaceutique chinois Sinovac. 

Présent sur le site de fabrication de l’usine du groupe pharmaceutique public Saïdal pour donner le coup d’envoi, le Premier ministre algérien Aïment Benabderrahmane s’est réjoui d’une d’«une grande réalisation».

«L’Algérie restera sur cette lancée et ambitionne de réaliser d’autres projets du genre. Les cadres algériens ont fait montre d’une parfaite maîtrise technologique et biotechnologique», a-t-il ajouté. 

Alger envisage l’exportation d’une partie de la production vers l’Afrique 

Comme le rappelle l’Agence de presse algérienne APS, la capacité journalière de production de l’unité en question s’élève à 320  000 doses «avec une moyenne de 8 heures de travail, soit une production de 8 millions de doses par mois, 96 millions de doses par an et 200 millions de doses suivant le système de travail par équipe».

Si l’Algérie envisage de s’appuyer sur cette production pour atteindre l’objectif fixé de vacciner 70% de la population d’ici la fin 2021, elle ambitionne par ailleurs d’en exporter une partie vers le continent africain. L’annonce en a été faite par le ministre algérien de l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed dans le cadre de l’initiative «Africa».

Source à l’adresse RT France