Le décryptage – Sahel : des armes françaises finissent aux mains de soldats accusés d’exactions

Un établissement public lié à l’Agence française de développement a fourni des armes et financé des formations pour les armées du G5 Sahel. Problème : les forces armées de quatre des pays formant le G5 Sahel font l’objet d’accusations d’exactions.

Pour analyser la situation sur RT France : Claude Banchemaison, expert en relations internationales, et Abdelkerim Kondougoumi, chercheur associé au groupe Afrique de l’IPSE (Institut prospective et sécurité en Europe).

Source à l’adresse RT France