Covid-19 : les pass sanitaires d’un million d’Israéliens deviendront obsolètes faute de 3e dose

Les pass sanitaires d’un million d’Israéliens risquent de devenir obsolètes après la décision du gouvernement de Naftali Bennett d’imposer une troisième dose du vaccin contre le Covid pour obtenir un schéma vaccinal complet.

A compter du 3 octobre, les green pass (nom du pass sanitaire en Israël) d’un million d’Israéliens ne seront plus valides. L’Etat hébreu a en effet changé sa politique vaccinale, intégrant une troisième dose pour un schéma complet, faute de quoi le vacciné devra passer par des tests payants pour conserver un pass sanitaire valide. Le green pass israélien restera valide pour une durée de 6 mois après la seconde injection. Cette mesure s’inscrit dans une politique plus large de renforcement des mesures sanitaires.

Les données du ministère israélien de la Santé publiées le 27 septembre ont montré que 4 710 716 Israéliens ont été vaccinés avec deux doses il y a six mois, mais seulement 3 243 641 d’entre eux ont reçu une dose de rappel. En soustrayant celles qui ont été infectées et n’ayant pas besoin de troisième dose, le Time of Israel a ainsi estimé à un million le nombre de personnes qui risquent de se retrouver sans pass sanitaire d’ici le 3 octobre.

Sans pass sanitaire valide, les Israéliens devront effectuer des dépistages payants

Le précieux sésame – détenu par ceux qui sont vaccinés ou qui se sont rétablis du Covid-19 – permet d’accéder à de nombreux lieux et événements publics, y compris les restaurants et les musées. Les Israéliens qui n’auront plus de green pass valide le 3 octobre devront donc passer par un dépistage payant, sauf pour les personnes n’étant pas admissibles à la vaccination.

En outre, le ministère israélien de la Santé a annoncé que les personnes qui se sont rétablies du Covid-19 n’auront besoin que d’une seule dose de vaccin, afin d’obtenir le pass sanitaire. Concernant les personnes infectées après avoir été vaccinées, ces dernières ne conserveront le green pass que six mois après l’injection. Le ministère réexaminera les cas par la suite pour décider ou non de l’octroi du pass.

Israël est le premier pays à avoir intégré une troisième dose dans le schéma vaccinal complet. L’Etat hébreu avait démarré sa campagne de rappel dès le 1er août, à commencer par les personnes âgées de plus de 60 ans. Il a ensuite progressivement baissé l’âge pour finalement l’étendre à toute personne âgée de 12 ans et plus ayant reçu la deuxième injection il y a au moins cinq mois. Le pass sanitaire est également obligatoire pour les enfants dès l’âge de trois ans.

Source à l’adresse RT France