La banque centrale américaine rassure les détenteurs de Bitcoins !

« La Réserve Fédérale (Fed) ouvre un boulevard à Bitcoin et aux cryptos » titre presque euphorique le Journal du coin, qui n’est pas le coin de la pièce mais le coin signifiant « pièce de monnaie » en anglais.

« Réglementation plutôt qu’interdiction – On le sait, la Chine n’a récemment pas hésité à passer (finalement) des paroles de menaces aux actes autoritaires. Si les cryptomonnaies et leurs entreprises sont bannies du sol chinois, ce ne sera manifestement pas le cas ailleurs dans le monde. C’est en tout cas ce que vient d’affirmer le président de la Réserve fédérale (Fed) des États-Unis.

Le secteur des crypto-actifs n’est pas à la fête en Chine, depuis que le pays a interdit toutes formes de services liés aux cryptos pour ses ressortissants. Entre des crypto-bourses, comme Huobi, en mauvaise posture ou les mining pools d’Ethereum Sparkpool et Bepool obligées de fermer leurs portes, l’ambiance est morose.

Or, comme le rapporte notamment Decrypt, dans cette ambiance plutôt morose, Jerome Powell, le président de la Fed, semble vouloir apaiser en partie les inquiétudes du secteur crypto. S’exprimant devant la commission des services financiers de la Chambre des représentants, le dirigeant de la Banque centrale US a ainsi clairement précisé que la Fed n’avait « aucune intention de les interdire » et de suivre l’exemple de la Chine ».

Sauf que ce n’est pas exactement ce que Powell a dit.

En effet la phrase exacte reportée par le Wall Street Journal est la suivante :

« Bitcoin Price Jumps After Powell Says U.S. Has No Plans to Ban Crypto »

Pour moi la traduction exacte est la suivante : « les Etats-Unis n’ont pas de plans pour interdire les cryptomonnaies ».

Or si vous passez cette phrase dans tous les traducteurs en ligne cela donne « les Etats-Unis n’ont pas l’intention d’interdire les cryptomonnaies ».

Je pense qu’il y a là une mauvaise compréhension des propos de Powell trop vite traduits.

En effet dire qu’aujourd’hui il n’y a pas de plan pour interdire les cryptos, cela doit se comprendre et s’entendre à court terme.

Il n’y a donc pas, là, maintenant, tout de suite un plan secret pour interdire les crypto.

Cela ne veut pas dire que les cryptomonnaies seront autorisées après demain.

D’ailleurs Powell a vite ajouté que les stablecoins, « qui sont des crypto-monnaies et dont la valeur est liée aux monnaies émises par les gouvernements, comme le dollar, « sont comme des fonds monétaires, ils sont comme des dépôts bancaires, mais ils sont dans une certaine mesure en dehors du périmètre réglementaire et il est approprié qu’ils soient réglementés. »

Alors c’est peut-être très gentiment dit, mais de vous à moi, ce n’est pas forcément une bonne nouvelle car il n’annonce pas une interdiction mais une régulation, et quand on régule un actif anonyme, c’est l’actif qui perd tout son charme et son intérêt en se faisant réguler.

Powell comme les banquiers centraux s’expriment toujours au second ou troisième degré.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Journalducoin.com ici

Source à l’adresse Insolentiae