Quel crédit peut-on apporter aux révélations des Pandora Papers ?

Antoine Léaument, responsable communication numérique LFI et Eugène Daronnat, membre d’Objectif France revenaient sur les révélations des Pandora Papers qui mettent en cause plusieurs dirigeants ayant dissimulé des avoirs dans des sociétés offshores.

L’enquête, publiée le 3 octobre par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), s’appuie sur quelque 11,9 millions de documents, qui proviennent de quatorze sociétés de services financiers. Ces documents ont mis en lumière l’existence de plus de 29 000 sociétés offshores.

Source à l’adresse RT France