Le crédit immobilier encadré dès le 1er janvier 2022

Rien de vraiment nouveau car nous avions déjà l’information, mais si les taux atteignent encore des niveaux historiquement bas, cela sera compensé et contrebalancé très certainement par des mesures non économiques mais administratives et réglementaires.

On aura donc des taux bas, très bas pour les gens ayant encore des capacités d’endettement et des interdictions d’emprunter pour ceux qui n’ont pas des ressources illimitées.

Est-ce bien ou mal ?

Paradoxalement et derrière « l’injustice » de façade où l’on ne prêtera qu’aux riches et de manière limitée aux classes moyenne, se cache plutôt une bonne décision, à savoir celle d’empêcher les gens de se surendetter.

Et empêcher le surendettement est toujours une bonne idée, car cela permet de ne pas appauvrir les classes moyennes par un recours risqué à l’emprunt.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Boursorama.com ici

Source à l’adresse Insolentiae