Raréfaction. Le choc de productivité négatif de Sandrine Rousseau !

Si les sorties de Sandrine Rousseau sur les sujets sociétaux sont totalement outrancières et suintent le « wokisme » dans ce qu’il a de pire, à savoir l’idéologie de la « déconstruction » qui est à mon sens une destruction comme les autres, sa dernière saillie médiatique sur le choc de productivité négatif ou de compétitivité négatif est assez juste.

S’il n’y a plus assez de tout pour fabriquer en quantité suffisante tout pleins de bidules aussi utiles ou techniques soient-ils que va-t-il se passer ?

A votre avis ?

S’il n’y a plus assez d’énergie abondante et pas chère que va-t-il se passer ?

A votre avis ?

Il va y avoir effectivement un choc de productivité et de compétitivité négatif.

En clair, il va y avoir moins de tout pour tout le monde et ce qu’il y aura sera plus cher.

Il n’y a là rien d’anormal, et sans doute ce n’est pas si insurmontable que cela.

Mes parents ont vécu sans chauffage central. Sans double vitrage. Sans pompe à chaleur. Sans beaucoup de charbon. Sans frigo. Sans machine à laver électrique. Sans sèche-cheveux.

Ils sont âgés maintenant, pourtant c’était hier.

Ce n’était pas au Moyen-âge.

Il ne peut effectivement pas y avoir de croissance infinie dans un monde fini. Nous parlons ici non pas de croissance de la connaissance par exemple, mais de la croissance purement matérielle.

Nos techniques, nos savoirs, doivent nous permettre de gérer cette transition de manière optimisée. C’est le reproche que l’on peut adresser aux écologistes qui nous promettent la mort environnementale dans d’horribles souffrances. C’est l’intelligence collective qui peut et doit apporter des solutions également technologiques. Pas uniquement la décroissance de tout et certainement pas la haine de l’homme vis-à-vis de l’humanité.

Préparez-vous.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source à l’adresse Insolentiae