Russie : des agents pénitentiaires licenciés pour viols et actes de tortures sur des détenus

Quatre agents de la prison de Saratov ont été licenciés après la diffusion de vidéos choquantes montrant des sévices commis à l’encontre de détenus d’un hôpital sécurisé. Une enquête a été ouverte afin d’établir, notamment, l’authenticité des images.

Le 6 octobre, quatre agents du centre pénitentiaire de Saratov (sud-ouest de la Russie), ont été licenciés après la diffusion par l’ONG Gulagu.net d’images choquantes de mauvais traitements sur des détenus. Une enquête a été confiée au Comité d’enquête russe afin, notamment, d’établir l’authenticité des images.

Ces vidéos, qui ont suscité une vive indignation en Russie, montreraient des membres du personnel torturant et abusant sexuellement de détenus dans cet hôpital carcéral spécialisé dans le traitement la tuberculose.

Ces vidéos font partie d’un ensemble de fichiers qui auraient été révélés par un lanceur d’alerte biélorusse ayant lui-même été détenu dans ce centre pénitentiaire. Dans l’une de ces vidéos publiées en début de semaine, on peut par exemple voir un homme attaché à un lit, le visage couvert et les jambes levées tandis qu’un groupe d’hommes lui font subir des sévices sexuels.

Le directeur de l’ONG, Vladimir Ossetchkine, a affirmé à l’AFP qu’il disposait de plus d’un millier de vidéos montrant des abus, prises dans plusieurs prisons du pays.

«Si l’authenticité de ces matériaux est confirmée, alors, bien sûr, cela donnera lieu à une enquête sérieuse», a réagi le 6 octobre le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov.

Source à l’adresse RT France