Soupçonné de détournement de fonds publics, le macroniste Hubert Falco placé en garde à vue

Placé en garde à vue la semaine dernière, le maire ex-Les Républicains de Toulon, désormais proche d’Edouard Philippe et soutien d’Emmanuel Macron, est accusé d’avoir organisé un détournement de fonds publics entre 2002 et 2018.

D’après les informations du JDD du 10 octobre, le maire de Toulon (depuis 2001) Hubert Falco est accusé d’avoir profité des services de restauration du conseil départemental de 2002 à 2018 alors même qu’il avait quitté l’institution en 2002.

Cet ancien ministre et sénateur Les Républicains, désormais adhérent du parti centriste d’Edouard Philippe, Horizons, et soutien public d’Emmanuel Macron, a été placé en garde à vue cette semaine. Une enquête est ainsi ouverte pour cette affaire dite du «frigo de Falco», l’élu étant soupçonné d’avoir organisé un détournement de fonds publics.

Hubert Falco a été ministre délégué aux personnes âgées sous Jacques Chirac puis plusieurs fois secrétaire d’Etat, y compris sous le mandat de Nicolas Sarkozy. En aout dernier, il avait co-signé une tribune avec plusieurs élus locaux pour saluer les actions du président Emmanuel Macron.

A ses côtés, le président du conseil département du Var, Marc Giraud, serait lui aussi impliqué dans ce scandale et aurait également été placé en garde à vue, soupçonné, selon Le Point, «d’avoir laissé Hubert Falco continuer à faire usage de ce passe-droit».

Source à l’adresse RT France