Covid-19 : Moscou juge «irréaliste» d’infliger des amendes pour refus de vaccination

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a fermement rejeté l’idée d’infliger des amendes pour refus de se vacciner contre le Covid-19, estimant qu’une telle mesure irait à l’encontre de la «nature sociale» de l’Etat russe.

En Russie – comme en France –, des voix se font entendre pour demander d’une part de rendre la vaccination contre le Covid obligatoire, d’autre part de sanctionner ceux qui refuseraient de s’y soumettre.

C’est notamment le cas d’Alexandre Loukachev, membre de l’Académie des sciences de Russie, qui a fait ce 11 octobre une proposition en ce sens, appelant à mettre en place une amende mensuelle pour les récalcitrants à la vaccination d’un montant de 5 000 roubles (60 euros).

Interrogé par des journalistes sur cette initiative, le porte-parole du Kremlin l’a catégoriquement rejetée. «Non, il me semble que de telles mesures sont irréalistes dans notre pays. Elles contredisent le caractère social de notre Etat, le caractère social de notre Etat est inscrit dans notre Constitution, et le plus grand défenseur de ce caractère social est le président Poutine», a-t-il ainsi déclaré, cité par l’agence RIA Novosti.

En août dernier, le président russe Vladimir Poutine avait déjà exprimé son refus d’imposer la vaccination à toute la population en Russie. Tout en défendant la vaccination comme moyen de lutte contre l’épidémie de Covid-19, le chef d’Etat avait insisté sur l’importance d’un consentement libre et éclairé. 

Source à l’adresse RT France