Le Radical Biden veut taxer les profits non réalisés !

« Proposition radicale : aux États-Unis, Joe Biden entend taxer les gains non encore encaissés.

Joe Biden entend concrétiser une promesse de campagne fondée sur une proposition du sénateur démocrate Ron Wyden. Reste au Congrès à adopter ce dispositif qui n’existe nulle part ailleurs.

Passé inaperçu, un projet fiscal du président américain ferait trembler les riches du pays. Imposer les plus-values « latentes », non encore réalisées mais simplement inscrites dans les portefeuilles des Jeff Bezos, Bill Gates, Elon Musk et consorts.

Taxer les super-riches ! Ce mot d’ordre fleurit un peu partout depuis la crise sanitaire. Et dans la bouche d’un peu tout le monde. De Jean-Luc Mélenchon à Joe Biden. Mais le président américain vient de passer aux travaux pratiques sans en faire des tonnes. Quasi en silence. Une sorte d’ISF à l’américaine mais en beaucoup plus redoutable. L’idée, habilement insérée dans son énorme plan de relance (3 500 milliards de dollars) tient en quelques mots : imposer les plus-values dites « latentes ».

Autrement dit, taxer les gains non encore encaissés ou unrealized comme disent les Américains ».

Taxer peut être compréhensible mais ne doit pas être une fin en soi. L’impôt doit toujours être minimum et financer le bien commun nécessaire. C’est au débat démocratique de définir ce que les citoyens veulent faire financer avec une limite évidente toutefois, c’est qu’il y aura toujours beaucoup plus de pauvres voulant taxer les riches, que de riches pour empêcher la taxation.

La réalité c’est que nous sommes en France le pays le plus taxé au monde et des pays de l’OCDE. Je ne peux pas dire que ce pays respire la félicité et son peuple le bonheur ineffable.

Taxer, c’est également faire la générosité avec l’argent des autres, raison pour laquelle la taxation doit toujours être maniée avec précaution et pondération.

Enfin, il ne faut pas oublier la justice sociale, mais pas plus la justice fiscale.

Taxer des gains non réalisés est totalement injuste et il n’y a aucune justification morale à cela.

Sous prétexte que vous avez une sale tête je vous mettrai bien en prison préventivement !

Et bien non… il faudra hélas attendre votre crime ou délit. La condamnation préventive ne doit pas exister.

Il en est exactement de même pour la taxation préventive de gains non encaissés et non réalisés, ou alors cela veut dire que l’Etat rembourse en cas de moins-values et de perte !

Rien ne dit que cette loi passe le congrès, car de vous à moi, c’est un principe économiquement stupide et comptablement hallucinant.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Marianne ici

Source à l’adresse Insolentiae