Pénurie de voitures neuves, les prix de l’occasion flambent…

Le prix des voitures d’occasion flambe… et ça pourrait durer.

Face à la difficulté grandissante des concessionnaires automobiles à se procurer rapidement des voitures neuves qui pourrait s’éterniser, les automobilistes se ruent sur les voitures d’occasion. Mais la forte diminution des stocks entraine une augmentation constante des prix à la vente de ces véhicules selon BFM Business.

Le marché de l’automobile est en grande difficulté depuis le début de la crise sanitaire.

Les ventes de voitures neuves et d’occasion ont largement chuté, mais le marché de l’occasion est celui qui s’en sort le mieux avec 490 699 voitures qui ont changé de propriétaire en 2021, selon les derniers chiffres d’Autoscout24. Pourtant, le prix des véhicules d’occasion est en constante augmentation. Tout ceci s’explique par la difficulté des concessionnaires automobiles à se procurer des voitures neuves ou « jeunes » en raison de la pénurie mondiale de semi-conducteur.

Ne voulant pas attendre plusieurs mois voire même une année pour l’achat d’un véhicule neuf, les automobilistes se tournent naturellement vers l’ancien. Sauf qu’en se ruant sur les modèles d’occasion, ils mettent les concessionnaires face au même dilemme que pour les voitures neuves : la difficulté de se procurer du stock. Pour Éric Champarnaud, le président d’Autoways, qui s’exprimait sur BFM Business, le constat est simple : « En décembre 2020, il y avait encore du stock, environ 500 000 véhicules d’occasions disponibles, en août 2021, nous étions descendus à 400 000 unités, soit une diminution de 20 %. »

C’est évidemment les véhicules peu kilométrés comparables au neuf qui tirent les prix.

C’est également les utilitaires, car lorsque vous avez besoin d’une camionnette, c’est maintenant pour faire tourner votre entreprise, pas dans 6 mois !

« Selon les recherches d’Autoways relayées par BFM Business, le tarif moyen d’une voiture d’occasion en Île-de-France a augmenté de 4,1 % en 2021 et de 7,7 % en Bretagne. Bientôt, certaines voitures coûteront aussi cher que lorsqu’elles étaient neuves. Les grands constructeurs ne voyant pas la situation se rétablir avant 2022, cette augmentation pourrait atteindre des records sans précédent. Finalement, les « bons » chiffres de vente des voitures d’occasions ne sont pas forcément une bonne nouvelle pour le portefeuille des Français ».

Sauf qu’à ce niveau ils se trompent à mon sens dans l’analyse.

Lorsque les gens se rendront compte qu’il n’est pas possible d’acheter une voiture neuve facilement, ils garderont leurs voitures, tout simplement et vont les user.

Le marché de l’occasion va s’envoler parce qu’il va y avoir une pénurie massive de voitures à vendre tant que les gens qui veulent un véhicule neuf n’ont pas la certitude des délais de livraison.

Le nombre de véhicules disponibles va donc chuter de façon drastique dans les prochaines semaines.

Vous voulez un conseil ?

Vous avez besoin d’une voiture ?

C’est maintenant. Dans deux mois ce sera trop tard !

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source actus Orange.fr ici

Source à l’adresse Insolentiae