Le féminicide, la grande cause oubliée du quinquennat de Macron ?

Avec plus de 100 féminicides en 2020, le gouvernement a décidé de prendre le phénomène à bras-le-corps. Gérald Darmanin a annoncé l’expérimentation d’un dispositif qui permettra aux policiers d’aller recueillir les plaintes directement «chez autrui».

Est-ce la réponse que les associations attendent ? Et que proposent les candidats à la présidentielle sur ce sujet de société ? Julien Odoul, porte-parole du Rassemblement national et Fatima Benomar, militante féministe, étaient invités à débattre de ces questions dans l’Info avec Stéphanie De Muru.

Source à l’adresse RT France