Pas de crise du plafond de la dette aux Etats-Unis !

Comme il était prévisible, le Congrès va relever provisoirement le plafond de la dette américaine.

Ils ne sont pas d’accord sur le fond, mais sur la forme, ils s’accordent bien évidemment pour éviter la faillite et l’insolvabilité purement comptable et formelle des Etats-Unis.

De vous à moi, c’est tout de même une décision évidente et de bon sens.

Poursuivre dans une stratégie de blocage total conduisant à l’arrêt du financement de la plus grande économie de la planète n’est pas ce qu’il y a de plus judicieux.

La Chambre des représentants américaine doit voter mardi en faveur du relèvement du plafond de la dette des Etats-Unis jusqu’en décembre, un répit attendu dans une saga interminable et emplie de tensions pour la première économie mondiale.
Les démocrates disposant d’une majorité relativement confortable à la chambre basse, le texte a toutes les chances d’être approuvé dans la journée, avant d’être transmis dans la foulée à Joe Biden qui signera le texte immédiatement, avait fait savoir la semaine dernière la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki.

Son entrée en vigueur relèvera la limite d’endettement des Etats-Unis de 480 milliards de dollars et permettra ainsi au pays d’honorer ses paiements jusque début décembre, voire au tout début de 2022, éloignant la perspective d’un défaut de paiement aux conséquences catastrophiques pour la méga-puissance et le reste du monde.

Ce saut de puce ne s’est pas effectué sans fracas, le texte ayant fait l’objet de palabres interminables au Sénat qui avait finalement approuvé un compromis jeudi dernier. »

Alors derrière cette bonne nouvelle apparente, c’est l’inquiétude qui domine sur les marchés car… « il y a une forte probabilité de voir les Etats-Unis replongés dans le même problème en décembre est loin de rassurer les institutions ou les marchés. Décembre « est un délai court » et « l’incertitude demeure à plus long terme », jugeait la semaine dernière la secrétaire au Trésor Janet Yellen sur CNN ».

Ne vous inquiétez pas trop, il y aura un autre saut de puce en décembre  si nécessaire, mais une absence de relèvement de ce plafond de la dette serait un suicide collectif économique.

Pas impossible, car rien n’est impossible, mais très peu probable pour le moment.

Charles SANNAT

« Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source Boursorama.com ici

Source à l’adresse Insolentiae