Le face-à-face : Paris lance un ultimatum à l’exécutif britannique au sujet des licences de pêche

Bruno Margolle, président de la FEDOPA et Paul Thomson, vice-président du Parti conservateur britannique, étaient invités à débattre des tensions post-Brexit et plus particulièrement sur le sujet des licences accordées aux pêcheurs français.

Onze pays membres de l’UE, dont la France, ont signé le 11 octobre une déclaration dans laquelle ils critiquent la gestion de ce dossier par le Royaume-Uni. En plus des conditions de plus en plus difficiles pour obtenir les licences de pêches, la France se plaint du nombre de licences validées : un peu plus de 200 sur les 244 demandées. Paris a donc lancé un ultimatum à Londres le 13 octobre par l’intermédiaire de son secrétaire d’Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune.
Que faut-il penser de cet ultimatum de Paris qui brandit la menace des restrictions des livraisons d’électricité ? Est-ce un geste de désespoir ? Les autorités britanniques pourraient-elles céder et accorder davantage de licences aux pêcheurs français ?

Source à l’adresse RT France