Covid-19: près de 50% des policiers de Chicago bientôt suspendus du fait de l’obligation vaccinale ?

La maire de Chicago prévoit de suspendre les policiers de la ville refusant de communiquer leur statut vaccinal. La mesure se heurte à une pénurie d’effectifs annoncée par l’Ordre fraternel de la police qui appelle ses membres à défier l’injonction.

L’obligation vaccinale contre le Covid-19 pour les forces de l’ordre est à l’origine d’un intense bras de fer entre la mairie de Chicago et la section locale de l’Ordre fraternel de la police, plus connu sous son acronyme anglais FOP.

En effet, la maire de Chicago a annoncé la suspension imminente de tous les policiers de la ville qui n’auraient pas communiqué leur parcours vaccinal à leur employeur avant le 15 octobre. De son côté, le chef local du FOP, fort de plusieurs centaines de milliers d’adhérents dans le pays, a demandé aux membres de son organisation de refuser de se conformer à l’injonction municipale.

Les membres qui refusent d’obtempérer feront l’objet de mesures disciplinaires pouvant aller jusqu’au licenciement

«Si vous ne signalez pas votre statut [vaccinal] d’ici là, vous serez placé dans un statut non disciplinaire et non rémunéré», a déclaré le 14 octobre à l’attention des forces de police de la ville la maire de Chicago, citée par la presse américaine. «Les membres qui refusent d’obtempérer feront l’objet de mesures disciplinaires pouvant aller jusqu’au licenciement», a abondé en ce sens le premier adjoint au directeur de la police de Chicago.

«Si quelqu’un vous ordonne de fournir [vos données], refusez cet ordre, enregistrez ça [avec votre] caméra corporelle si vous le pouvez», a pour sa part répondu le chef de la loge de Chicago du FOP, selon qui les suspensions annoncées par la maire pourraient réduire de 50% les forces de police de la ville.

Face à cette pénurie annoncée, la maire de Chicago a déclaré que l’entrée en vigueur des suspensions pourrait prendre quelques jours, le temps de vérifier les déclarations de chacun. L’édile a ainsi assuré qu’il n’y aurait pas de crise des effectifs pour le week-end à venir. D’autre part, plusieurs options de substitution seraient déjà envisagées comme par exemple la déclaration de l’état d’urgence et le recours à la garde nationale.

Le Covid-19, première cause de mortalité des policiers sur l’année

Plus tôt dans la semaine, le chef local du FOP avait annoncé une ordonnance restrictive temporaire contre la ville de Chicago afin de l’empêcher d’appliquer les dispositions en question.

A ce stade, les policiers de Chicago sont soumis à la vaccination obligatoire en tant qu’employés de la ville, comme le relève la presse outre-Atlantique dont certains titres rappellent que le Covid-19 a constitué, sur l’année en cours, la principale cause de mortalité au sein de la police.

«Au moins 228 officiers sont morts du Covid-19 cette année, contre 245 l’an passé. Le Covid est la principale cause de décès chez les officiers, bien qu’ils aient été parmi les premiers groupes à avoir accès au vaccin à la fin de l’année dernière», rapporte par exemple CNN.

Source à l’adresse RT France